PSG – OM (3-1) : les 3 TOPS et les 3 FLOPS du Classique

OM – Mercato : un club italien prêt à miser sur Mario Balotelli ?

Malmené d’abord par une équipe de l’OM joueuse, le PSG a pu compter sur un Angel Di Maria de gala pour se faire respecter (3-1). Voici les TOPS et les FLOPS du Classique.

TOPS

Rudi Garcia a eu du cran avec onze de départ

Rudi Garcia avait parfaitement préparé son coup en alignant le même onze qui n’avait plus connu la défaite depuis six matches (5 victoires, 1 nul). Si Pierre Ménès a craint le pire avant le match, force est de constater que l’entraîneur de l’OM a encore eu du cran en laissant ses cadres sur le banc (Gustavo, Rami, Payet). Malheureusement pour lui, les vents ont été contraires au fil du match.

Angel Di Maria, exceptionnel, a oublié MU

On a craint le pire pour Kylian Mbappé, qui a grimacé pendant l’échauffement en se tenant la cheville. L’attaquant du PSG s’est chargé de l’ouverture du score sur un caviar d’Angel Di Maria. Car c’est bel et bien « Fideo » qui a été le meilleur Parisien ce soir, en ajoutant deux buts à sa prestation du soir d’un subtil enroulé du gauche et d’un coup franc sublime. Le tout en provoquant l’expulsion de Mandanda juste avant. Dommage que Mbappé ne lui ait pas offert son penalty dans le temps additionnel.

L’OM avait de vraies intentions de jeu

La plupart des équipes venant défier le PSG au Parc des Princes jouent recroquevillées en attendant que le couperet tombe. Pas l’OM. Avec un pressing très haut, initié par Valère Germain et la paire Lopez – Sanson, le plan de jeu était précis : empêcher les sorties de balle parisiennes pour bloquer leur circuit de passe offensif. La stratégie a perturbé les hommes de Thomas Tuchel pendant une période. Pas plus.

FLOPS

Le cas Mario Balotelli non élucidé

Mario Balotelli est un personnage à part, le seul à pouvoir faire parler de lui en plein Classique. Annoncé absent pour maux de ventre, l’attaquant de l’OM était finalement aligné et sans qu’on sache vraiment ce qu’il s’est passé ! « Toujours pas de communication officielle de l’OM pour Balotelli, a glissé Canal+. On suppose qu’il était malade mais on n’en sait rien, en fait. » Peut-être apprendra-t-on bientôt que « Super Mario », transparent et remplacé peu après l’heure de jeu, a tout simplement raté le départ des siens à Marseille…

Daniel Alves hors du coup, les supporters aussi

Daniel Alves s’est-il mis d’accord avec les supporters du CUP pour leur passer le témoin à la demi-heure de jeu ? Si ces derniers ont bien fait grève pendant le début de rencontre, le Brésilien était aligné au milieu où il a été totalement hors du coup. Accumulant les pertes de balle, Alves a même été touché et il est sorti sans même attendre que Colin Dagba le remplace (31e).

Thauvin, encore absent contre un cador

Florian Thauvin déteste qu’on parle du fait qu’il passe souvent à côté de ses matches face à des gros bras. Le débat sera pourtant encore alimenté ce soir tant le fer de lance de l’attaque de l’OM a été décevant. Jamais vraiment dangereux, si ce n’est sur un débordement d’emblée côté droit, le champion du monde a passé trop de temps dans l’axe et n’a pas apporté sa percussion habituelle. Aucune frappe à son actif, ça en dit long sur sa transparence du soir.

Enfin, à ranger parmi les déceptions de la soirée, on notera que les joueurs du PSG n’ont pas daigné aller saluer la poignée de supporters du Virage Auteuil, quasi désert après le coup de sifflet final. Triste.

JP