PSG, FC Barcelone : les dessous de la réunion pour l’avenir de Neymar

Mardi, le PSG et le FC Barcelone se sont rencontrés pour négocier le transfert du Brésilien Neymar. Aucun accord n’a été trouvé, chacun reste campé sur ses positions.

Mardi soir, tous les yeux étaient rivés sur un hôtel parisien du 16ème arrondissement où se déroulait une réunion au sommet entre le PSG et le FC Barcelone pour l’avenir de Neymar. Le Barça était représenté par le secrétaire technique catalan Eric Abidal, le responsable du secteur sportif du club Javier Bordas et André Cury, un émissaire du club au Brésil et proche du clan Neymar. Du côté du PSG, Leonardo était présent. Il aurait été accompagné d’une autre personne dont l’identité n’a pas filtré selon Soccerlink.

Avantage FC Barcelone

La délégation barcelonaise a débarqué dans la capitale vers midi. La réunion a duré environ quatre heures comme le rapporte «AS».  Ce rendez-vous au sommet n’a débouché sur aucun accord, les deux camps restant campés sur leurs positions respectives. Mais comme rapporte le quotidien espagnol, le but n’était pas de trouver absolument un accord, mais bien de montrer au Real Madrid qui avait l’avantage. Il est également expliqué que le Barça n’a envoyé que ses seconds couteau pour l’opération. D’ordinaire, c’est le président Josep Maria Bartomeu – souvent accompagné du directeur général Oscar Grau – qui se déplace pour les gros transferts à l’image de celui de Frenkie de Jong.

Dénouement jeudi ?

Au cours de cette réunion, le Barça a formulé deux propositions à leurs homologues parisiens. Un prêt avec option d’achat obligatoire la saison prochaine et un échange de joueurs. Le PSG, s’est montré inflexible en réclamant du cash + un échange de joueurs. Les deux parties sont restées campées sur leurs positions. Selon une proche source du dossier « une avancée significative est attendue dans les prochaines quarante heures », peut-on lire dans «L’Equipe.» A l’occasion d’une réunion du comité exécutif de l’ECA (Association des clubs européens) qui aura lieu jeudi à Liverpool, le président Nasser al-Khelaïfi et le président du Barça Josep Maria Bartomeu pourraient boucler ce dossier.

Stéphane TAN