PSG – Mercato : Thomas Meunier met la pression sur les dirigeants

PSG - Mercato : Leonardo ouvert à une prolongation de Thomas Meunier

Dans les colonnes du Parisien, le très courtisé latéral Thomas Meunier a confié attendre un signe de la part de la direction du PSG.

Depuis son arrivée au Paris SG en 2016, Thomas Meunier n’a jamais réellement fait l’unanimité. Constamment, le latéral droit belge a dû redoubler d’efforts pour obtenir du temps de jeu avec le club parisien. Serge Aurier parti, le Belge pensait enfin pouvoir obtenir une place de titulaire indiscutable, mais c’était sans compter sur l’arrivée de Dani Alves.

Si le Brésilien ne dispute pas tous les matchs en raison de son âge avancé (36 ans), c’est bien lui qui est préféré lors des matchs importants de Ligue des Champions. Dès lors, le Diable Rouge est obligé de se contenter des matchs de championnat. Cette saison, il a disputé 22 matchs dont 19 en tant que titulaire.

Sous contrat avec le club de la capitale jusqu’en 2020, le joueur de 27 ans pourrait être amené à plier bagage. Dans le cadre du fair-play financier, les dirigeants parisiens envisagent de le vendre, compte tenu de sa belle cote sur le marché des transferts (Arsenal, Manchester United, Everton…). Interrogé par Le Parisien, le principal intéressé a confié qu’il avait l’embarras du choix en cas de départ. « Il y a eu des coups de fil depuis janvier, avec des clubs intéressés. Il y a une dizaine de clubs, qui sont tous du top 5 de leur championnat », a-t-il confié.

Malgré tout, la priorité n’est clairement pas à un départ pour le clan du Belge. Ces derniers attendent même un signe de la part des dirigeants franciliens. « J’ai dit aux dirigeants que j’étais prêt à rester, que ça me plairait énormément. Ils ne m’ont pas dit : « on veut absolument te vendre » .Ils savent qu’à un moment ils auront besoin de moi. Si le club me dit : « écoute, on veut te vendre, on a besoin d’argent, il y a le fair-play financier », et que je ne jouerai pas l’année prochaine, on trouvera une solution qui arrangera les deux camps, bien sûr », a-t-il expliqué. La balle est dans le camp du PSG.

S.T.