ASSE : quel sprint final pour les cadres de Gasset ?

Stade de Reims – ASSE : Jean-Louis Gasset mise plus que jamais sur ses cadres

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.

Avant de s’imposer à Caen (5-0), l’ASSE a traversé une mauvaise passe et au sein de son effectif, plusieurs cadres ont fléchi. Tour d’horizon de ces joueurs majeurs dont on attendra forcément plus lors du sprint final.

Wahbi KHAZRI

Suspendu à Caen, le Tunisien le sera encore contre Nîmes lors de la prochaine journée. La faute à son expulsion face à Lille. Le meilleur buteur stéphanois n’est pas dans une bonne période : son dernier but date du 16 janvier contre l’OM. Depuis son doublé face aux Marseillais, l’ancien rennais est resté muet. 7 matches qu’il n’a plus marqué. Et les résultats s’en sont malheureusement ressentis…

Rémy CABELLA

4 buts et 3 passes décisives en L1 : la saison de « RC7 » est nettement en dessous des attentes. Alors que Jean-Louis Gasset avait tenu à le recruter, ce qui n’était pas du goût de tout le monde en interne après le transfert de Wahbi Khazri, le Montpelliérain donne du grain à moudre à ses détracteurs. Il amuse la galerie plus qu’il n’est efficace. A 29 ans, avec un contrat jusqu’en 2022, l’Ajaccien ne fait pas rire tout le monde au club. Vu son rendement et son contrat, il fait même plutôt grincer des dents. Mais il reste sur un bon match à Caen. De quoi augurer un Printemps plus satisfaisant ?

Romain HAMOUMA

3 buts, 2 passe décisives : le n°21 traverse une nouvelle saison difficile. Quand ses mollets le laissent enfin tranquille, il se fait mal à l’épaule ! A 31 ans, il n’est pas le cadre que Gasset ou Oscar Garcia avant lui ont pu imaginer. Souvent transparent, rarement décisif. Son triplé lors de la dernière journée de L1 la saison passée laissait augurer tout autre chose. Mais voilà qu’il vient de mener les Verts à la victoire à Caen, avec un but et 2 passes « dé ». L’homme du sprint final ?

Mathieu DEBUCHY

L’ancien Gunner avait fait fort en fin de saison dernière avec notamment 4 buts inscrits. Son apport avait été exceptionnel et s’il avait raté le train pour la Coupe du monde en Russie, une prolongation de trois ans l’avait récompensé. Mais depuis, la saison est semée d’embûches pour « Debuch ». Une blessure contre Nice lors du dernier match amical et d’autres pépins musculaires sont venues le freiner, et rappeler qu’il n’avait plus 20 ans. A 33 ans et demi, il totalise tout de même 2 buts et 2 passes décisives. Expulsé contre Lille, il n’a écopé que d’un match de suspension. Avec deux semaines d’entraînement en plus dans les jambes, peut-être qu’il finira aussi fort qu’il y a un an.

Neven SUBOTIC

Déposé par Nicolas Pépé sur le but lillois à Geoffroy-Guichard, le Serbe est bien moins performant cette saison qu’à son arrivée dans le Forez l’hiver dernier. A 30 ans, sa lenteur lui joue des tours et lui vaut certaines moqueries. Le joueur le plus lent de L1, « Subo » ? Peut-être bien. Mais il a d’autres atouts qui font moins sa force aujourd’hui qu’en fin de saison dernière. Ses relances font peur. Il ne contribue pas à rassurer l’équipe, mais sa dernière prestation à Caen a été encourageante.

Loïc PERRIN

Après un début de saison très poussif où Pierre Ménès avait dit de lui qu’il était « complètement cramé », le capitaine des Verts avait remonté la pente. Il avait retrouvé son niveau et il portait à nouveau l’équipe. Mais sa fragilité l’a rattrapé. Depuis le début de l’année, il a été arrêté deux fois. Son absence lors des derniers matches, depuis sa sortie sur blessure (mollet) à Marseille, a pesé. Il devrait être remis à la reprise.

Stéphane RUFFIER

Lors de la défaite à Marseille, le gardien de but des Verts avait essuyé certaines critiques, des observateurs lui reprochant de ne pas être sorti sur le corner qui a permis à Mario Balotelli d’ouvrir le score. Le Basque s’est bien repris face à Lille mais globalement, il n’effectue pas sa meilleure saison. Sa relance à la 95e minute du derby lui a été reproché. Et derrière, il en avait pris six contre Dijon (3-6), en Coupe de France…

Laurent HESS