ASSE : Saliba, Nordin, Abi, Tormin… Dominique Rocheteau passe les jeunes au crible

ASSE : Dominique Rocheteau ne va pas complètement couper avec les Verts

Dominique Rocheteau, le directeur sportif de l’ASSE, a consacré un long entretien exclusif à But Saint-Étienne. Il y est notamment question de la jeune classe verte. Morceaux choisis de son interview.

But : Que pensez-vous de cette génération ?

Elle est très bonne. L’objectif premier, c’est de former des joueurs capables de jouer en équipe première. Dans ce groupe, il y a quatre ou cinq joueurs qui ont déjà signé pro, et qu’on va essayer de prolonger, pour se protéger, parce que l’on croit beaucoup en eux. Et certains autres pourraient bientôt passer pros eux aussi.

Que pensez-vous de William Saliba ?

C’est un jeune sur qui on compte beaucoup. Il a tout. William est très costaud physiquement, mentalement, et il a une bonne technique. Il vient de Montfermeil. On est très contents de ce partenariat. En plus, il est bien entouré. On a de bonnes relations avec son agent. C’est important.

N’y a-t-il pas un risque de la voir partir dès cet été, vu les sollicitations ?

Je ne pense pas qu’il soit dans cette optique-là. Il est attaché à l’ASSE. Il sait qu’il est dans un bon club pour poursuivre sa progression. Ces dernières saisons, on a vu certains jeunes partir dès la fin de leur formation. Ce n’est pas normal.

Vous pensez à Allan Saint-Maximin et Jonathan Bamba ?

Oui. Saint-Maximin n’avait pas beaucoup de temps de jeu. Et Jonathan non plus. C’est pour ça qu’on l’avait prêté. Mais la relation avec ses agents était très compliquée.

Vous avez aussi prêté Vagner cet hiver. Il fait de bonnes choses à Nancy…

Il marque des buts et il vient d’être élu meilleur joueur de L2 du mois de mars. C’est bien. Cela ne peut que nous encourager à prêter nos jeunes pour qu’ils s’aguerrissent. On l’avait fait avec Arnaud Nordin et ça lui avait fait du bien. Il a marqué des buts importants pour aider Nancy à se maintenir et il est revenu plus fort, avec plus de confiance en lui. On est contents de sa saison. Ces derniers temps, il a pu enchaîner, après son but à Caen. Il a un gros potentiel mais il doit encore progresser dans le dernier geste. Il doit travailler sur son relâchement.

Charles Abi et Tyrone Tormin ont été décisifs dans le parcours en Gambardella, tout comme Bilal Benkhedim. Que pensez-vous d’eux ?

Ils sont internationaux. On compte 9 internationaux au centre de formation et c’est une satisfaction. Cela montre que l’on travaille bien, que ce soit au recrutement avec Gérard Fernandez et sa cellule, ou à L’Etrat, avec nos formateurs, Philippe Guillemet, Laurent Batlles aussi. Tormin a de grosses qualités de percussion, sur le côté. Il va vite, il dribble, même si on aimerait qu’il soit un peu plus efficace, un peu plus régulier. Et Charles Abi, c’est un attaquant très fin, gaucher, racé, qui va vite aussi. Il est talentueux mais il n’a pas encore vraiment trouvé son poste. Personnellement, je le préfère sur le côté, mais on a vu contre Lille, en Gambardella, qu’il pouvait être efficace en n°9. Il faut qu’il s’affirme.

Le projet, c’est e faire plus de place à tous ces jeunes ?

Oui. Dans la lignée de ce qu’on a fait cette saison. On avait décidé de partir avec un groupe un peu restreint, et Jean-Louis Gasset joue le jeu à fond. Certains jouent, ils s’intègrent au groupe. Et beaucoup s’entraînent avec les pros. C’est ce qu’on n’avait peut-être pas assez fait il y a quelques saisons, et cela avait incité certains à partir.

Que pensez-vous du travail de Razik Nedder ?

C’est un entraîneur d’avenir. Il est fidèle au club. C’est un Stéphanois. Il a gravi les échelons, il a passé ses diplômes. C’est un coach qui travaille beaucoup et qui sait fédérer.

Laurent HESS