Pablo Longoria et Frank McCourt
Pablo Longoria et Frank McCourtCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

OM, ASSE, OL, FC Nantes, RC Lens, LOSC : pourquoi les investisseurs étrangers se jettent sur la L1

Ce dimanche, L'Equipe consacre un article à l'arrivée massive de nouveaux investisseurs étrangers en Ligue 1. Où l'on comprend que c'est surtout le faible prix d'achat des clubs, dû au manque d'attractivité du championnat, qui en est à l'origine...

Zapping But! Football Club OM : top 10 des joueurs les plus capés de l'histoire

David Blitzer en passe de racheter l'ASSE, Foster Gillett qui va en faire de même à l'OL, 888 Partners qui a fait main basse sur le Red Star, Global Football Corporation qui souhaite en faire de même au SCO d'Angers, RedBird Capital qui est déjà à Toulouse... Les investisseurs et autres fonds de pension étrangers débarquent en force en Ligue 1. Pourquoi ce soudain attrait ? L'Equipe l'explique dans son édition du jour et ce n'est pas forcément glorieux : c'est parce que les clubs français coûtent moins cher...

"Si le prix est central pour investisseur, la rentabilité de son placement l'est encore davantage, surtout s'il s'agit d'un fonds d'investisement, soucieux de gagner de l'argent à horizon cinq-dix ans. Pour garantir une rentabilité rapide aux fonds de pension ou aux grosses fortunes qui lui ont confié leurs économies, un fonds doit trouver un bon créneau avec un risque raisonnable. Mais quand la Bourse, les obligations ou encore l'immobilier sont déjà trop chers, avec peu de promesses de croissance, il faut identifier d'autres "classes d'actifs". Ces niches sont soi peu chères mais risquées, comme les "junk bonds" (obligations pourries), soit moins classiques, comme les médias, l'innovation ou encore le sport, mais en croissance et susceptibles d'être rentables, surtout si les entreprises ciblées sont de "belles endormies" à réveiller. Sous-valorisée, notamment à l'international, la Ligue 1 présenterait de telles riantes perspectives."

Pour résumer

Ce dimanche, L'Equipe consacre un article à l'arrivée massive de nouveaux investisseurs étrangers en Ligue 1. Où l'on comprend que c'est surtout le faible prix d'achat des clubs, dû au manque d'attractivité du championnat, qui en est à l'origine...

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.