FC Barcelone : Messi a l’occasion d’exorciser un horrible souvenir pour son club

FC Barcelone : Messi ne digère pas Liverpool mais apporte un soutien précieux à Valverde

Samedi soir, le FC Barcelone tentera de remporter une cinquième Coupe du Roi d’affilée face au Valence. Le match se jouera à Séville, théâtre de la désastreuse finale de la C1 1986.

Avant de devenir un prétendant au sacre final chaque saison, le FC Barcelone a longtemps été maudit en Champions League. Il a perdu la finale de 1961 face au Benfica (2-3) après avoir touché trois fois les montants et il s’est incliné au tirs au but face au Steaua Bucarest en 1986. C’était à Séville, ville qui accueille la finale de la Coupe du Roi samedi.

Le Barça n’était pas revenu depuis 33 ans dans la cité andalouse pour y disputer une finale. A l’époque, elle s’était jouée dans le Sanchez-Pizjuan du FC Séville alors que samedi, elle aura lieu dans le Benito-Villamarin du Betis. La rencontre face au Steaua demeure un cauchemar pour les supporters « blaugranas ». Ils avaient été 50.000 à descendre dans le sud du pays pour assister à un sacre annoncé face aux modestes Roumains.

Mais ceux-ci avaient cadenassé la rencontre et leur gardien, Helmuth Duckadam, avait tout arrêté, que ce soit dans le temps réglementaire, lors des prolongations ou pendant la séance de tirs au but, remportée 2-0 par ses couleurs. Pour la petite histoire, la légende raconte que le portier eut les deux bras brisés et tous les doigts retournés par des sbires du régime communiste roumain de l’époque, qui ne supportait pas sa notoriété. Il n’a d’ailleurs pas joué un seul match la saison suivante… Quoi qu’il en soit, Lionel Messi a l’occasion d’exorciser un immense cauchemar de l’histoire barcelonaise.

R.N.