ASSE : les TOPS et les FLOPS de février chez les Verts

ASSE : les Tops-flops de février

Le mois de février a été contrasté pour les Verts avec deux victoires et deux défaites. Mais il y a aussi eu les graves blessures de Kévin Monnet-Paquet et Gabriel Silva, et les « affaires » Selnaes et Paquet, dont Jean-Louis Gasset se serait bien passé…

Les TOPS

La victoire contre Strasbourg (2-1)

Après deux défaites contre Lyon (1-2) et Dijon (3-6), en Coupe de France, suivies d’un nul à Nantes (1-1) et d’une défaite à Rennes (0-3), les Verts se devaient de renouer avec la victoire contre Strasbourg et ils l’ont fait. Robert Beric a été le grand artisan de ce succès en ouvrant le score de la tête avant d’adresser une deuxième passe décisive pour Loïc Perrin sur le second but. A 2-0 à la mi-temps, le break était fait mais les Verts, fébriles, ont tout de même trouvé le moyen de se faire peur sur la fin.

La victoire à Dijon (1-0)

Grâce à un but de Neven Subotic, l’ASSE a conclu son mois de février par une victoire à la fois laborieuse, méritée et importante, qui la relance dans la course à l’Europe.

Le retour de Debuchy

Absent depuis deux mois, Mathieu Debuchy a signé son retour à la compétition. Le staff n’a pris aucun risque avec l’ancien Gunner, qui n’a pas disputé un seul match dans son intégralité et qui a même dû renoncer au déplacement à Dijon, pour une gêne à la cuisse, mais ses prestations à Rennes (0-3) et contre Paris (0-1), malgré les défaites, ont été encourageantes.

Les FLOPS

L’arbitrage à Rennes (0-3)

Les Verts se sont inclinés au Roazhon Park mais le scénario du match et son résultat auraient pu être bien différents si M. Hamel n’avait pas oublié de siffler un penalty, d’entrée de jeu, pour un accrochage de Damien Da Silva sur Romain Hamouma, puis un autre penalty, en deuxième mi-temps, alors que le score était à 1-0 pour les Rennais, pour une autre faute sur Hamouma, signalé hors jeu alors que M’Baye Niang, à terre, le couvrait. Une erreur qui a valu à l’arbitre de touche d’être suspendu quinze jours.

L’affaire Selnaes

Le Mercato des Verts s’est prolongé au-delà du 31 janvier avec le transfert d’Ole Selnaes en Chine. Le bras de fer engagé par le milieu de terrain norvégien et son départ prive Jean-Louis Gasset d’un titulaire et l’oblige à recomposer son entrejeu, avec Youssef Aït Bennasser aux côtés de Yann M’Vila. Le joueur prêté par Monaco a des qualités mais sur le fond comme sur la forme, le départ de Selnaes, au beau milieu de la saison, est une vraie perte pour l’équipe.

Les blessures de Monnet-Paquet et Silva

Avec Ole Selnaes, Kévin Monnet-Paquet et Gabriel Silva, l’ASSE a perdu trois titulaires en février. Opéré des ligaments croisés, « KMP » a été fauché en plein vol alors qu’il enchaînait les bons matches et qu’il était devenu un vrai leader. Et Silva s’est rompu le tendon d’Achille à Dijon. La poisse !

L’affaire Paquet

Un an après son arrivée, Frédéric Paquet est contesté au sein de l’ASSE où plusieurs de ses décisions n’ont pas plu à Bernard Caiazzo et Roland Romeyer. Ce dernier revient aux affaires. Et quid de l’ancien lillois ?

La défaite contre Paris (0-1)

Pour son avant dernier gros rendez-vous à Geoffroy-Guichard (avant la venue de Lille), l’ASSE s’est inclinée face au PSG sur un joli but de Kylian Mbappé. Mais plus que le résultat, c’est le contenu du match qui a déçu avec des Verts positionnés bas et incapables de se créer des occasions, si c’est sur un centre de Romain Hamouma que Gabriel Silva n’a pas pu exploiter. Le Chaudron, pourtant rempli par près de 40 000 spectateurs, en a perdu sa voix.

Khazri muet

Toujours prompt à se plaindre auprès des arbitres et à se prendre le bec avec ses adversaires, Wahbi Khazri, privé de retrouvailles à Rennes à cause d’une suspension, comme Yann M’Vila, est loin d’être muet sur un terrain. Mais il l’a été en février, face aux cages adverses, avec aucun but inscrit en quatre matches. Son compteur reste bloqué à 12 buts depuis son doublé contre l’OM (2-0), le 16 janvier dernier. Il reste sur 6 matches sans but.

Laurent HESS