Laurent BatllesCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
TOUJOURS DANS LE ROUGE

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « C'est grave Docteur ? »

L'ASSE, battue à Sochaux (1-2), ne parvient toujours pas à décoller. C'est en position de relégable, toujours 18e, qu'elle accueillera le Paris FC samedi. Sans Jean-Philippe Krasso, expulsé à Bonal...

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

L'ASSE avait 15 points de retard sur le duo de leaders, Bordeaux et Amiens, avant son déplacement à Sochaux lundi soir. Elle ne devait qu'aux résultats de Niort et Nîmes de ne pas aborder ce déplacement dans le Doubs en position de lanterne rouge. Mais avec 8 points, les Verts comptaient le même nombre de points que les deux derniers et c'est toujours le cas aujourd'hui. A Bonal, les protégés de Laurent Batlles ont concédé leur 4e défaite de la saison. En 11 journées, cela commence à faire beaucoup, surtout qu'ils partaient avec trois points de moins...

Trop fragiles, pas assez tueurs... toujours les mêmes maux !

On croyait l'ASSE partie sur une série avec ses quatre matches sans défaite (2 victoires, 2 nuls) du mois dernier, mais la voilà maintenant sur une série de trois matches sans victoire (2 défaites, 1 nul). Dans le Doubs, les Verts se sont une nouvelle fois sabordés, encaissant un but d'entrée de jeu, sur un corner, puis un autre sur la première action de la deuxième mi-temps. « On ne peut pas se mettre des balles dans le pied comme ça à chaque match, ce n'est pas possible. On n'a pas le droit », pouvait pester Anthony Briançon, à qui les supporters stéphanois présents à Bonal (ils étaient 800) ont voulu glisser quelques mots après le coup de sifflet final. Après la réduction du score de Jean-Philippe Krasso, sur penalty, l'ASSE a eu des balles de 2-2 mais Mathieu Cafaro a trouvé le poteau et Lenny Pintor a vendangé deux grosses occasions. Bref, à Sochaux, les Verts ont été trop mauvais défensivement et pas assez tueurs devant. Ce que l'on déplore semaine après semaine...

Les supporters ont mis la pression

Vu le classement, autant dire que Batlles, bien nerveux sur son banc hier soir, va vite devoir trouver des solutions, comme les supporters l’ont fait comprendre à Briançon. Cela passera peut-être par un changement de système, l'équipe ayant bien fini chez les Lionceaux après être passée à quatre derrière. Mais pour le rendez-vous de samedi contre le Paris FC, au minimum, il faudra composer sans Krasso, qui a vu rouge à Bonal. Et en son absence, vu l'effectif, on se demande qui va bien pouvoir épauler Ibrahima Wadji, devant… Il ne reste plus quatre matches avant la Coupe du monde et une trêve qui s'annonce longue. Elle le sera d'autant plus si l'ASSE continue de naviguer en eaux très troubles, alors qu'en coulisses, le sempiternel dossier de la vente du club semble refaire une énième fois surface... La routine, quoi !

 

Pour résumer

L'ASSE, battue à Sochaux (1-2), ne parvient toujours pas à décoller. C'est en position de relégable, toujours 18e, qu'elle accueillera le Paris FC samedi. Sans Jean-Philippe Krasso, expulsé à Bonal. Il lui faudra enfin se montrer moins fragiles, et plus efficace. Tout un programme !

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.