Mathis Amougou, l'un des plus sûrs espoirs de l'ASSECredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
OPINION

ASSE - L'oeil de Sylvain (Green Prospect) : « Il y a de très bons jeunes qui arrivent chez les Verts »

Créateur du site Green Prospect, Sylvain (29 ans) donne son opinion sur le début de saison très poussif de l'ASSE mais surtout sur les jeunes et les générations futures. Entretien.

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

But ! : Sylvain, quand avez-vous créé Green Prospect ?

SYLVAIN : C'était pendant le confinement, il y a bientôt trois ans. Ça m'a occupé. Cela faisait plusieurs années que j'avais ce projet et j'ai eu le temps de le développer. Avant, je faisais surtout des montages vidéos pour présenter les jeunes, notamment la génération Gambardella. On a développé Green Prospect avec mon pote Erick. Il m'épaule. J'avais besoin de quelqu'un car j'ai aussi intégré Peuple Vert, aux côtés d'Alexandre et de Romain.

 

Vous allez souvent voir les équipes de jeunes ?

Je dois voir une quinzaine de matches de la réserve par saison. Pareil pour les U19 et les U17. Et il m'arrive aussi d'aller voir les U16 et les U15. J'échange pas mal avec d'autres personnes qui aiment la formation, que ce soit à l'ASSE ou dans d'autres clubs. Avec des formateurs aussi. C'est intéressant.

 

Etes-vous surpris que peu de vainqueurs de la Coupe Gambardella 2019 aient réussi ?

C'est vrai qu'hormis William Saliba et Wesley Fofana... La déception, c'est Charles Abi. Je pensais qu'il serait capable de s'imposer. Bilal Benkhedim, je pense qu'il s'est un peu oublié, mais on lui a barré l'horizon avec Adil Aouchiche et on a vu le résultat. Celui en qui je crois beaucoup, c'est Aimen Moueffek. J'espère qu'il va enfin régler son problème de blessures. Au final, on s'aperçoit que dans son projet jeunes, Claude Puel a donné sa chance à pas mal de monde. Mais ce sont surtout les 2002 qui ont le plus goûté à l'équipe première : Sow, Bakayoko, Nokoué, Rivera, Saban.
 

Que pensez-vous des débuts de Louis Mouton ?

Il me surprend. Je pensais qu'il manquerait un peu d'explosivité pour le monde pro mais il sort bien son épingle du jeu. Il avait fini fort l'an dernier en N3. Il a une évolution très intéressante. Je trouve même qu'il mériterait de jouer plus. Il fait de très bons débuts en L2. Quand il est sur le terrain, il fait du bien à l'équipe, dans un registre où il n'a pas forcément beaucoup de concurrents.
 

Laurent Batlles a lancé Jibril Othman dernièrement, en fin de match contre le Paris FC. Cela vous a surpris ?

Pas vraiment. Avec la suspension de Krasso et les soucis de Bile et Abi, il n'y a pas beaucoup de numéro 9 disponibles en ce moment. Lhéry est blessé. Othman a bénéficié d'un concours de circonstances mais aussi de son très bon début de saison. Il a marqué 4 buts en quatre matches de N3. Il est efficace. Après, est-ce qu'il est prêt pour la L2, je n'en suis pas sûr.

 

Que pensez-vous des deux dernières recrues, Anas Namri et Cheick Fall ?

Namri joue piston droit. Il est très généreux. On l'a vu à Amiens. C'est un vaillant. Il a du volume, il est capable de répéter les efforts. Il n'a rien à faire en N3. Comme c'est un peu le désert à son poste, il aura peut-être encore son mot à dire. Fall, lui, c'est un joueur offensif polyvalent. Un souci de visa avait retardé son arrivée. Il démarre fort avec déjà 5 buts en six matches. Il en a mis quatre de la tête ! Il n'est pas spécialement grand mais il a un super timing. C'est un joueur intéressant mais il reste encore brut, il n'a pas eu de formation et ça se sent, surtout tactiquement.
 

« J'aime beaucoup Mathis Amougou. Mais je ne suis pas le seul, il y a de grands clubs qui ont un dossier long comme le bras sur lui, notamment Manchester United. C'est vraiment un joueur talentueux et j'espère que les dirigeants vont vite se pencher sur son cas pour le protéger. »

 

Votre regard sur El Hadji Dieye ?

Lui, c'est la vitesse. Il est ultra rapide. C'est un ailier pur. Mais je le trouve un peu trop lisible dans son jeu, pas assez créatif. Je pense qu'un joueur comme Mathys Saban est en avance sur lui. Il a été freiné par des blessures mais là, il revient bien. Il est capable d'être décisif, de faire des différences. Il n'a rien à envier à certains joueurs de l'effectif.

 

Quels autres joueurs appréciez-vous ?

J'aime beaucoup Mathis Amougou. Mais je ne suis pas le seul, il y a de grands clubs qui ont un dossier long comme le bras sur lui, notamment Manchester United. C'est vraiment un joueur talentueux et j'espère que les dirigeants vont vite se pencher sur son cas pour le protéger. Ce serait un gros coup dur de le perdre. Il est capitaine de l'équipe de France U17 alors qu'il n'a que 16 ans et demi. Aiki et Bile ont un gros potentiel aussi. Ils sont très suivis. On a réussi à signer Aiki. Bile, on va voir. On connait la situation, avec son coup de sang en sélection. Mais niveau foot, on n'a pas eu un 9 comme lui au centre depuis très longtemps. Il a un potentiel de taré.
 

Le club devrait perdre Noah Raveyre...

C'est un énorme regret. Il aurait pu garder les cages de l'ASSE pendant dix ans. Il est du Puy, sa famille supporte les Verts. Il est là depuis ses 13-14 ans. Et ne n'est pas un hasard si des clubs comme Chelsea et l'AC Milan le convoitent. Il a de grosses qualités.

 

Que pensez-vous du début de saison d'Etienne Green ?

C'est compliqué pour lui. Il est en total manque de confiance. Il a été sur un nuages pendant 2-3 mois à ses débuts. Il a sorti un penalty, il a eu de la chance avec ses montants. Et là, c'est tout le contraire, les planètes ne s'alignent plus du tout. Dès qu'il y a une frappe, ça rentre. Moi, je le trouve trop gentil. Il manque de personnalité. Il doit plus parler, plus s'imposer.
 

Boubacar Fall peut-il être une option ?

Je ne sais pas. Il revient de blessure. Lui, il a un potentiel Ligue des champions. Il est immense, il va vite, il est très fort dans les airs et sur sa ligne. Mais il a des trous d'air énormes, il peut faire des boulettes incroyables. Cela lui est encore arrivé dernièrement. C'est à quitte ou double, vraiment.
 

« Globalement, je trouve que l'ASSE forme bien. La passerelle entre le centre et les pros fonctionne, beaucoup de jeunes arrivent à intégrer l'équipe première. Après, il faut faire attention à ne pas les brûler. »
 

Quel est votre regard sur le début de saison de l'ASSE ?

Dans le contenu, la production, on a vu de bonnes choses mais on n'a pas toujours été récompensés. Les scénarios ont été défavorables, les faits de jeu. Mais on n'est pas assez efficaces dans les deux surfaces et les résultats nous ont sanctionnés. Ils sont là, on a peu de points. On se retrouve dans une situation très inquiétante.
 

Vous êtes de ceux qui aimeraient un changement de direction ?

Forcément. On espère tous que le club va changer de mains. Il en a besoin pour retrouver une dynamique. Cela passe par là. Il est dans le dur financièrement et il jouait avec le feu depuis quelques saisons. Sans le Covid, je ne sais pas si on se serait maintenus en 2020, j'ai des doutes. On a fini par tomber en L2 et on voit qu'on a du mal à se relever. On tire sur le centre de formation par défaut, et heureusement qu'il est là parce que sans les ventes de Saliba, Fofana et Gourna... C'est difficile d'avoir des ambitions si vous n'avez pas l'argent.

 

Que pensez-vous de la gouvernance de Jean-François Soucasse ?

Je ne sais pas ce qu'il fait tous les jours. Mais il est là depuis 16 mois et le bilan, on le connait : une descente en L2, un début de saison catastrophique. Il était déjà descendu avec Toulouse. Il a un passif. On s'interroge.
 

De bons jeunes devraient sortir parmi les générations à venir ?

Sans doute. Il y a de belles générations qui arrivent, les 2005, 2006, 2007. Il y a de très bons jeunes. Amougou, par exemple, c'est vraiment fort. Je ne serais pas surpris de le voir dès cette saison en réserve, au moins. Il faut impérativement le garder. Globalement, je trouve que l'ASSE forme bien. La passerelle entre le centre et les pros fonctionne, beaucoup de jeunes arrivent à intégrer l'équipe première. Après, il faut faire attention à ne pas les brûler. C'est ce qui arrive parfois quand un jeune est lancé trop tôt. Ça a été le cas par exemple avec Maxence Rivera.

 

Pour résumer

"Il y a de belles générations qui arrivent, les 2005, 2006, 2007, estime Sylvain, de Green Prospect. Il y a de très bons jeunes. Amougou, par exemple, c'est vraiment fort. Je ne serais pas surpris de le voir dès cette saison en réserve, au moins. Il faut impérativement le garder. Globalement, je trouve que l'ASSE forme bien. La passerelle entre le centre et les pros fonctionne

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.