Laurent BlancCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OL - L'oeil de Denis Balbir : « Tout n'est pas à jeter dans la première de Laurent Blanc »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Il revient cette semaine sur la première de Laurent Blanc avec l'OL sur la pelouse du Stade Rennais (2-3).

Zapping But! Football Club Top 10 : les contrats de sponsoring maillots les plus lucratifs

« Ce dimanche, pour sa première sur le banc de l'OL, Laurent Blanc s'est incliné à Rennes (2-3). Le « Président » a commencé par une défaite. En même temps, on ne peut pas dire que le Stade Rennais, qui est en pleine euphorie avec la Coupe d'Europe, était le bon client pour redresser la barre. Encore plus au Roazhon Park.

Pour autant, tout n'est pas à jeter dans cette défaite. Il y a quelques promesses affichées par les Gones : le doublé de Lacazette, le retour d'un sentiment de révolte dans l'équipe lyonnaise... Laurent Blanc peut s'appuyer sur une grosse partie du contenu de ce match pour travailler. Certes, l'OL n'a pas retourné sa mauvaise dynamique à Rennes mais on a retrouvé des valeurs de gniaque et de bagarre qu'on avait plus vu depuis longtemps.

« La défense ? Laurent Blanc doit amener ses propres exigences au Mercato d'hiver »

Cette défaite est embêtante au niveau comptable. Malgré tout, je pense que Laurent Blanc va parvenir à redresser la barre dans cette équipe. Son discours, sa façon d'être proche des cadres, sa manière de faire travailler davantage l'équipe, sa décision de replacer les joueurs à leur bon poste... Tout ça me rend optimiste. Les résultats ne vont pas trop tarder. J'en suis persuadé.

A Rennes, Laurent Blanc a sans doute saisi une chose : l'ampleur du chantier défensif qu'il a à mener à l'OL. Cela fait au moins cinq ans que les Gones sont en difficulté derrière. Laurent Blanc va devoir trouver les hommes adéquats pour répondre aux attentes. La chance des défenseurs lyonnais, c'est que Laurent Blanc a été un grand défenseur. Il sait de quoi il parle, il a l'expérience du très haut niveau. S'il y a bien quelqu'un qui peut trouver la clé, c'est lui. Maintenant le souci est tellement vieux et répétitif qu'on en vient presque à douter du sérieux de la cellule de recrutement pour recruter les bons profils à ce poste-là. C'est dire... Laurent Blanc doit se saisir du problème et amener ses propres exigences au Mercato d'hiver.

« C'est frustrant qu'un jeune formé au club marque contre vous... »

Sur la pelouse du Stade Rennais, l'OL a encore été victime de ses « ex » : deux réalisations de Martin Terrier, une d'Amine Gouiri... Cela devient une mauvais habitude pour Lyon qui a concédé 18 buts de ses anciens joueurs depuis la saison 2018-19. C'est énorme ! Cela dénote des erreurs que l'OL a pu faire dans ses Mercatos passés. Lyon a laissé filer des jeunes joueurs dont certains auraient mérité leur chance. Après, on ne peut pas tout remettre sur la faute du club. Est-ce que les joueurs n'étaient pas aussi dans un confort et avaient besoin de partir pour se remettre en question ? Rien ne dit qu'un Amine Gouiri par exemple aurait réussi à percer s'il n'avait pas quitté l'OL. C'est frustrant quand un joueur formé au club marque contre vous mais c'est aussi la loi du foot. A Lyon d'être un peu plus resserré sur sa formation et de donner la chance à ses jeunes quand ils tapent à la porte...»

La chronique OL de Denis Balbir

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Il revient cette semaine sur la première de Laurent Blanc avec l'OL sur la pelouse du Stade Rennais (2-3). Une première défaite mais des perspectives d'amélioration intéressantes quand même.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.