Franck Kita
Franck KitaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
PLAN HIVERNAL

FC Nantes : les premières tendances du Mercato d'hiver des Canaris ont fuité !

Le FC Nantes a déjà fixé les grandes lignes du Mercato d'hiver et les a exposé à la DNCG ce jour...

Zapping But! Football Club FC Nantes : top 10 des Canaris les plus utilisés

Dans l'émission « Sans contrôle » réalisés par les médias nantais (Hit West, Ouest-France, 20 Minutes), il était question de Mercato ce mardi soir. L'occasion d'en savoir un peu plus sur les projets du clan Kita pour l'hiver 2022. Un Mercato qui verra quelques éléments filer à la CAN sur le mois de janvier (Ch.Traoré, Castelletto, Coulibaly, Simon) mais qui ne devrait pas voir de gros chambardements.

Si les Canaris ont bien passé sans encombre le cap de la DNCG ce mardi et avancent sans aucunes contraintes contrairement à l'été dernier, Waldemar Kita n'a pas prévu de faire chauffer le carnet de chèques pour autant... Ni d'ouvrir la porte à des départs par vague.

Les Canaris vont rester sages cet hiver

Aucun joueur « bankable » de l'effectif (Lafont, Blas, Chirivella, Simon) n'a de bon de sortie « sauf offre pharaonique » selon le journaliste de Hit-West Simon Reungoat qui explique sur Twitter que plusieurs éléments comme Molla Wagué ou Anthony Limbombé pourraient voir leur contrat résiliés pour économiser de la masse salariale.

Dans le sens des arrivées, Nantes restera attentif à des « paris » sous forme de prêt. Il est aussi possible que Jean-Kévin Augustin, qui a pris du galon avec la réserve sur les derniers matchs, soit finalement relancé par Antoine Kombouaré. Il en va de même pour le gardien Charly Jan selon Ouest-France.

Jean-Marcel Boudard assure que l'une des priorités de l'hiver sera de « sécuriser les contrats des jeunes » (Affamah, Doucet, Achi, Voisine).

Les plans du FC Nantes

Le FC Nantes a déjà fixé les grandes lignes du Mercato d'hiver et les a exposé à la DNCG ce jour. Au programme : un marché de conservation des cadres, un regard sur les opportunités chez les prêtés et surtout une vague de prolongation chez les jeunes.