Girondins : le préfet de l'Hérault accuse les supporters bordelais !
Supporters des Girondins de BordeauxCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
LÈPRE

Girondins : le préfet de l'Hérault accuse les supporters bordelais !

Alors que leur bus a été attaqué par des ultras de Montpellier hier, les supporters des Girondins de Bordeaux ont été mis en cause par le préfet de l'Hérault, qui jure qu'ils était armés et prêts à se battre.

Zapping But! Football Club Bordeaux : les transferts les plus chers de l'histoire

Hier en fin d'après-midi, un bus transportant des supporters des Girondins de Bordeaux a été attaqué par des ultras montpelliérains, faisant plusieurs blessés. Ça, c'est la version de mercredi. Mais ce jeudi matin, le préfet de l'Hérault, Hugues Moutouh, a expliqué sur BFM TV que les fans aquitains n'étaient pas que des victimes dans l'histoire. Et qu'il allait désormais prendre des décisions radicales…

« Je remarque que les prétendues victimes sont descendues d’un bus cagoulées avec des barres de fer en utilisant également des fumigènes, a-t-il tonné. Je crois donc que les responsabilités sont largement partagées. Ces gens-là sont la honte du football. Il y a eu 16 blessés, dont 6 hospitalisés. Je mets tout le monde dans le même sac, que ce soit les ultras des Girondins de Bordeaux ou de Montpellier. J’interdirai l’accueil de tous les supporters se conduisant comme ça. Ces gens-là sont la lèpre du football ! »

Par ailleurs, et on vient de l'apprendre, le club des Girondins de Bordeaux vient de porter plainte contre X après les incidents.

Le préfet de l'Hérault dénonce les supporters des Girondins

Alors qu'il semblait qu'ils avaient été victimes d'un guet-apens de la part des ultras de Montpellier à leur arrivée à la Mosson, les supporters des Girondins de Bordeaux ont été mis en cause par le préfet de l'Hérault, qui explique qu'ils étaient cagoulés et armés.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet