PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes : les dessous du deal entre Canal+ et la LFP, les droits remis en jeu cet été !
Vincent Labrune (LFP)Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DROITS TV

PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes : les dessous du deal entre Canal+ et la LFP, les droits remis en jeu cet été !

Si la LFP et Canal+ ont scellé un accord « de gré à gré » pour finir la saison, le litige va se poursuivre après la fin de saison. Prochaine étape : le passage devant le tribunal de Commerce de Paris le 19 février.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Dans un communiqué publié à l'issue de son Conseil d'Administration, la LFP a annoncé un accord avec Canal+ pour les droits TV jusqu'à la fin de saison. La chaîne cryptée récupère le monopole sur les 14 dernières journées de Ligue 1. Au lieu du contrat dépassant le milliard d'euros négocié avec le diffuseur mauvais payeur Mediapro, les clubs vont se répartir une galette de 750 M€ au total sur l'exercice 2020-21. A moindre mal.

Une solution seulement à court terme

RMC Sport en dit un peu plus sur l'accord négocié. Canal+, par le biais de son président Maxime Saada, s'est engagé à payer le fameux lot 3 jusqu'au bout. Soit trois fois 56 M€, rajoutant 35 M€ supplémentaire pour porter la somme à 200 M€ sur la fin de saison. La LFP affichera donc 500 M€ de pertes par rapport aux sommes initialement attendus sur la saison.

S'il s'agissait de réagir dans l'urgence face à une solution qui s'annonçait désastreuse pour les clubs dans l'éventualité où Canal ne payait pas sa traite demain, ça ne résout rien pour l'avenir. Canal+ ne retire pas ses plaintes devant l’Autorité de la Concurrence et le tribunal de commerce de Paris. Un nouvel appel d'offres doit être organisée en fin de saison. Seule certitude : Mediapro sera éjecté du paysage audiovisuel dès la 25e journée les 12-13-14 février prochain. La LFP se donne aussi un peu de temps pour sa prochaine bataille.