PSG : en plus de Mbappé, al-Khelaïfi aurait aussi dégoupillé au Camp Nou
Nasser al-KhelaïfiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
COLÈRE

PSG : en plus de Mbappé, al-Khelaïfi aurait aussi dégoupillé au Camp Nou

Selon la presse catalane, le président du PSG, Nasser al-Khelaïfi, aurait piqué une grosse colère au moment du pénalty sifflé pour une faute de Layvin Kurzawa sur Frenkie De jong.

Zapping But! Football Club PSG : les enjeux de la rencontre face à l'OGC Nice

Ils étaient remontés, les Parisiens, au Camp Nou mardi soir ! Le traumatisme de la remontada de 2017 était évidemment dans toutes les têtes mais il n'y avait pas que ça. Les relations entre le PSG et le FC Barcelone sont exécrables depuis que le Qatar a entamé son dopage financier du club de la capitale. Dopage que les Catalans ont condamné après avoir pris pendant des années l'argent de ce même pays pour faire la publicité de sa compagnie aérienne.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PSG

Il a applaudi les dirigeants barcelonais après le pénalty sifflé contre Paris

Hier, une télévision espagnole a révélé que Kylian Mbappé avait menacé de mort Jordi Alba lors d'une altercation avec Sergino Dest. "Je te vois dans la rue, je te tue", a-t-il dit au latéral blaugrana dans un castillan parfait. Le placide attaquant n'était pas le seul Parisien sur les nerfs. Le tout aussi placide Nasser al-Khelaïfi se serait également fait remarquer en tribune officielle.

A la 26e minute, quand l'arbitre hollandais Björn Kuipers a sifflé un pénalty pour le Barça pour une faute involontaire de Layvin Kurzawa sur Frenkie De Jong, Nasser al-Khelaïfi aurait explosé de rage avant de se retourner vers les dirigeants barcelonais en applaudissant. Une façon de leur dire qu'ils avaient fait le nécessaire pour se mettre le sifflet dans la poche. Un peu comme en 2017, quand Deniz Aytekin avait eu plusieurs décisions pro-Barça ayant précipité le 6-1 final (pénalty oublié sur Di Maria, Mascherano pas expulsé pour cette faute, pénalty généreusement accordé au FCB…). La démonstration de joie du Qatari sur les buts de son équipe a également été jugée excessive par son propre camp…

Il a applaudi les dirigeants barcelonais après le pénalty sifflé contre Paris

Hier, une télévision espagnole a révélé que Kylian Mbappé avait menacé de mort Jordi Alba lors d'une altercation avec Sergino Dest. "Je te vois dans la rue, je te tue", a-t-il dit au latéral blaugrana dans un castillan parfait. Le placide attaquant n'était pas le seul Parisien sur les nerfs. Le tout aussi placide Nasser al-Khelaïfi se serait également fait remarquer en tribune officielle.

A la 26e minute, quand l'arbitre hollandais Björn Kuipers a sifflé un pénalty pour le Barça pour une faute involontaire de Layvin Kurzawa sur Frenkie De Jong, Nasser al-Khelaïfi aurait explosé de rage avant de se retourner vers les dirigeants barcelonais en applaudissant. Une façon de leur dire qu'ils avaient fait le nécessaire pour se mettre le sifflet dans la poche. Un peu comme en 2017, quand Deniz Aytekin avait eu plusieurs décisions pro-Barça ayant précipité le 6-1 final (pénalty oublié sur Di Maria, Mascherano pas expulsé pour cette faute, pénalty généreusement accordé au FCB…). La démonstration de joie du Qatari sur les buts de son équipe a également été jugée excessive par son propre camp…