ASSE : deux légendes mettent le doigt sur les manques des Verts pour revenir au topLancer le diaporama
ASSE - Mercato : les pistes des Verts pour l'été 2021
+18
Bernard Caïazzo et Michel Platini.Credit Photo - Icon Sport
LANCER LE DIAPORAMA
par Alexandre Corboz
DECLARATIONS

ASSE : deux légendes mettent le doigt sur les manques des Verts pour revenir au top

Michel Platini et Ivan Curkovic appuient sur les besoins de l'ASSE pour gagner un nouveau titre de champion, quarante ans après le dernier.

Zapping But! Football Club ASSE : les meilleures déclarations de l'année 2020

Alors que l'ASSE fête les quarante ans de son dernier titre de Champion, le Progrès donne la parole aux héros de 1981. Rare dans les médias, Michel Platini a notamment livré la recette pour remettre les Verts sur le toit de la France... Pour lui, il n'y a malheureusement pas de miracle à espérer.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Pour Platini, il faut garder les jeunes

« Ce qu'il faut pour que les Verts soient de nouveau champions ? De très bons joueurs », a-t-il rigolé, rappelant que la stabilité était importante quand on veut s'appuyer sur les jeunes du cru : « Saint-Étienne a créé toute son histoire en s’appuyant sur la formation. Mais encore faut-il pouvoir garder ses joueurs, ce qui est très compliqué ».

Pour Curko, il faut de l'argent

Ivan Curkovic n'en dit d'ailleurs pas moins : Saint-Etienne ne dispose pas du nerf de la guerre. « Aujourd’hui, l’ASSE n’a pas les moyens pour rivaliser avec les grands clubs, qui avec leur argent peuvent acheter ce qu’ils veulent. J’ai une grande amitié pour les gens qui sont à la tête de l’ASSE, qui gouvernent le club. Les présidents font le maximum mais ils ont des problèmes matériels. L’argent gouverne tout », a expliqué de son côté le portier yougoslave.

Pour Platini, il faut garder les jeunes

« Ce qu'il faut pour que les Verts soient de nouveau champions ? De très bons joueurs », a-t-il rigolé, rappelant que la stabilité était importante quand on veut s'appuyer sur les jeunes du cru : « Saint-Étienne a créé toute son histoire en s’appuyant sur la formation. Mais encore faut-il pouvoir garder ses joueurs, ce qui est très compliqué ».

Pour Curko, il faut de l'argent

Ivan Curkovic n'en dit d'ailleurs pas moins : Saint-Etienne ne dispose pas du nerf de la guerre. « Aujourd’hui, l’ASSE n’a pas les moyens pour rivaliser avec les grands clubs, qui avec leur argent peuvent acheter ce qu’ils veulent. J’ai une grande amitié pour les gens qui sont à la tête de l’ASSE, qui gouvernent le club. Les présidents font le maximum mais ils ont des problèmes matériels. L’argent gouverne tout », a expliqué de son côté le portier yougoslave.

Pour résumer

Michel Platini et Ivan Curkovic ont bien défini le problème de l'ASSE pour être à nouveau champion de France.

Albums Photos