Les Verts ont renoué avec la victoire à AmiensCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
LES VERTS A LA RELANCE

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Trois points c'est tout ! »

L'ASSE n'a pas livré un grand match à Amiens (1-0) mais elle s'est imposée en Picardie grâce à un penalty de Wadji. Et c'est bien là l'essentiel.

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

Après trois défaites et un match nul lors des quatre dernières journées de L2, Laurent Batlles avait fait des choix forts pour le déplacement de l'ASSE à Amiens. Le coach des Verts avait notamment écarté Yvann Maçon pour faire de la place au jeune Anas Namri, débarqué cet été en provenance de la réserve de Troyes et titulaire pour la première fois au sein d'une équipe qui comptait pas moins de 10 recrues au coup d'envoi. Le 11e titulaire à la Licorne étant Louis Mouton, il n'y avait donc aucun joueur ayant participé à la saison dernière présent sur le terrain hier après-midi... Autre choix fort de Batlles : le retour de Matthieu Dreyer dans les buts au détriment d'Etienne Green. Un choix que l'ancien 3e gardien de Lorient a pleinement justifié en livrant un bon match et en signant un clean sheet. Face à des Amiénois aux abonnés absents, les Verts ont fait mieux que garder leurs cages inviolées puisqu'ils ont obtenu leur premier succès à l'extérieur de la saison. Un penalty assez généreux provoqué par Lenny Pintor en début de deuxième mi-temps et transformé par Ibrahima Wadji a suffi à leur bonheur.

Merci l'arbitre et chapeau au parcage

Pour le spectacle, il faudra repasser. Le match a été d'une grande pauvreté technique. Les Verts, même s'il ont eu une grosse occasion de faire le break par Dylan Chambost, incapable de cadrer alors qu'il était sur son pied gauche, seul au point de penalty, n'ont pas vraiment maîtrisé leur sujet, affichant beaucoup de déchet dans leurs passes. Laurent Batlles a loué la « qualité de jeu » de son équipe après la rencontre, mais Léo Pétrot, en disant qu'il ne fallait « pas s'enflammer » et qu'il restait « beaucoup de boulot », a semblé un peu plus lucide dans son analyse... Malgré la prestation calamiteuse de leurs adversaires, les Verts ont souffert sur la fin, ils auraient pu concéder un penalty pour un accrochage de Pétrot. Mais pour une fois cette saison, l'absence de VAR leur a été favorable et personne ne s'en plaindra, surtout pas Jean-François Soucasse, sur un siège éjectable avant cette rencontre et nouveau fusible tout trouvé des deux actionnaires. Grâce à ce succès, l'ASSE se donne un peu d'air au classement. Si elle reste relégable, elle a gagné une place (18e) et est revenue à 1 point du premier relégable, Annecy (16e), et de Rodez (17e), son adversaire du week-end prochain, en Coupe de France. Les supporters verts s'en contenteront, à commencer par les 700 braves présents à la Licorne, qui ont donné de la voix du début à la fin du match, dans leur parcage plein à craquer, en faisant de leur mieux pour que leur équipe soit un peu plus digne aujourd'hui de son public qu'elle ne l'était une semaine plus tôt, après sa piteuse défaite contre le PFC.

 

Pour résumer

L'ASSE a gagné une place (18e) et est revenue à 1 point du premier relégable, Annecy (16e), et de Rodez (17e), son adversaire du week-end prochain, en Coupe de France. Les supporters verts s'en contenteront, à commencer par les 700 braves présents à la Licorne, qui ont donné de la voix du début à la fin du match, dans leur parcage plein à craquer.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.