Bernard Caïazzo et Roland Romeyer (ici avec le parisien Jean-Claude Blanc) devront encore patienter...
Bernard Caïazzo et Roland Romeyer (ici avec le parisien Jean-Claude Blanc) devront encore patienter...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DELAI

ASSE : la vente des Verts prendra encore au moins un mois

La semaine dernière, la vente de l'ASSE a pris un tournant décisif avec la clôture le lundi 8 novembre de l'appel d'offres. D'ici quelques jours, KPMG remettra ses conclusions sur les divers dossiers... Mais il faudra encore du temps pour voir un nouveau patron débarquer. On vous explique tout.

Zapping But! Football Club ASSE : l'hommage des Verts à Loïc Perrin

Par le biais de plusieurs communiqués, envoyés dans la journée du 9 novembre, l'agence JPMA/SB de Patrick Chêne, mandatée par Bernard Caïazzo et Roland Romeyer pour clarifier les choses sur la vente, a livré plusieurs informations importantes : « Plusieurs offres ont été reçues par KPMG qui les étudie avec attention ». Toutes font l'objet de vérifications rigoureuses (crédibilité des engagements, origine des fonds), seront triées par le cabinet d'audit afin que les meilleurs arrivent jusqu'à l'oreille des deux actionnaires de l'ASSE. « Soucieux de voir le dossier avancer, les actionnaires ont donné à KPMG la date limite du 23 novembre pour terminer ses investigations et donner ses conclusions finales sur la qualité des dossiers ».

Encore un mois au moins pour aller au bout du processus

La suite ? Ce sera soit l'acception par Bernard Caïazzo et Roland Romeyer d'une offre, soit la poursuite de négociations exclusives avec un seul candidat dont l'identité sera alors révélée, soit - et c'est aujourd'hui la solution la moins probable - un statu-quo faute de candidat crédible. La date du 23 novembre n'a d'ailleurs pas été choisie au hasard puisqu'elle se trouve à 48 heures du passage des Verts devant la DNCG (le 25 novembre) avec la possibilité d'apporter de nouveaux éléments au dossier.

Le 23 novembre ne sera toutefois pas la date de changement de main. En effet, si un candidat se détache, il devra lui-même être auditionné par le gendarme financier français... qui lui proposera un autre rendez-vous. Généralement une quinzaine de jours plus tard. Dans le processus le plus optimiste, l'ASSE changera de main peu avant avant Noël mais avant le Mercato d'hiver qui ouvrira ses portes au 1er janvier.

Le processus de vente de l'ASSE prendra du temps

Même si un nouvel actionnaire venait à tomber d'accord avec Roland Romeyer et Bernard Caïazzo le 23 novembre prochain, il faudra encore quelques semaines pour que la vente de l'ASSE aboutisse. Des délais normaux dans ce genre de dossier.