ASSE : les Verts victimes d’une injustice flagrante contre les Girondins ?
Romain Hamouma (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

ASSE : les Verts victimes d’une injustice flagrante contre les Girondins ?

Si l’ASSE s’est inclinée devant les Girondins de Bordeaux samedi à Geoffroy-Guichard (1-2), les Verts pourraient avoir été victimes d’une cruelle injustice dénoncée par Mickaël Landreau.

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

Les Girondins de Bordeaux ont signé un joli coup en s’imposant hier à Geoffroy-Guichard (2-1) pour s’extirper de la place de lanterne rouge de L1 désormais réservée au FC Metz. Du côté de l’ASSE, c’est la soupe à la grimace avec un bilan toujours vierge de toute victoire depuis le début de la saison.

Au-delà des conditions climatiques compliquées, qui valent pour les deux équipes, une injustice semble avoir coupé les ailes des Verts. « Nous sommes malheureux sur certaines situations, car il y a eu un penalty flagrant en première période », a déjà fustigé Claude Puel en conférence de presse en référence à une faute criante dans la surface sur Romain Hamouma (averti pour l’occasion).

Mickaël Landreau s'est lui aussi étonné que les Verts n'aient pas bénéficié d'un penalty sur cette faute de l'international norvégien Stian Gregersen. « À aucun moment le geste défensif n'est maîtrisé, à aucun moment le défenseur touche la balle, s’est indigné l’ancien gardien du FC Nantes sur Canal+. Il touche un petit peu le pied, c'est croche-pied, croc-en-jambe. Pour moi c'est penalty, je ne comprends même pas que la VAR ne revienne pas. »

 

Pour résumer

Si l’ASSE s’est inclinée devant les Girondins de Bordeaux samedi à Geoffroy-Guichard (1-2), les Verts pourraient avoir été victimes d’une cruelle injustice dénoncée par Mickaël Landreau. Elle concerne un penalty oublié sur Romain Hamouma.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert