Etienne Green a encore vécu un match difficile...Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
LE CAUCHEMAR CONTINUE...

ASSE – Paris FC : Nadé et Green se trouent, les recrues déçoivent encore... les notes des Verts

L'ASSE a concédé une nouvelle défaite ce samedi face au Paris FC (0-2). Un naufrage collectif ponctué par les sifflets nourris du Chaudron. Voici nos notes pour les Stéphanois...

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

GREEN (3)

Aux fraises sur l'ouverture du score parisienne, il s'est fait amuser par Chahiri sur le deuxième but. Après cette nouvelle contre-performance, il ne serait pas surprenant que Batlles arrête les frais...


 

BAKAYOKO (4), puis SILVA (3)

Batlles ayant changé son système pour revenir à une défense à quatre, Bakayoko a glissé dans le couloir droit. Mais il a eu du mal, le danger venant souvent de son côté en première mi-temps. Une blessure l'a contraint de sortir. Remplacé à la mi-temps par SILVA (3), qui s'est positionné à gauche. Terriblement emprunté, le Brésilien a pris l'eau. Dépassé.
 

BRIANCON (5)

Le capitaine des Verts a été l'un des rares à surnager. Il a sorti deux-trois ballons chauds et a tenté de sonner la révolte avec notamment un caviar vendangé par Nadé (73e).

 

NADE (3)

Giraudon laissé sur le banc, Nadé a retrouvé une place de titulaire. Mais après une première mi-temps correcte, il s'est montré trop laxiste sur l'ouverture du score parisienne, et il a raté un but tout fait, à 1-0... Pas sûr de le revoir le week-end prochain, à Amiens...
 

MACON (3), puis OTHMAN

Latéral gauche, puis droit, Maçon a multiplié les fautes et les ratés. Une prestation très laborieuse. Sifflé à son remplacement par le jeune OTHMAN, qui a touché très peu de ballons dans un rôle d'ailier gauche, lui qui est un pur avant-centre...

 

CAFARO (non noté), puis PINTOR (3)

Blessé d'entrée, Cafaro a cédé sa place à PINTOR. L'ancien troyen n'a fait aucune différence dans son couloir droit. Quelques centres, mais surtout des fautes, à la pelle. Son niveau interpelle...

 

MONCONDUIT (5)

L'ancien amiénois a donné de bons ballons en première mi-temps, cherchant souvent la profondeur. De loin le meilleur milieu de terrain côté stéphanois, sur ce match, même s'il a moins bien fini.
 

BOUCHOUARI (4), puis MOUEFFEK

Averti pour un tacle appuyé sur Le Cardinal (36e), Bouchouari a vite baissé le pied après une entame dynamique. La justesse lui a fait défaut. On déchante depuis son super premier match contre Bastia... Remplacé par MOUEFFEK, bien plus percutant, mais qui gagnerait quand même à lever un peu plus la tête...

 

LOBRY (4), puis MOUTON

Lobry s'est positionné sur le flanc gauche du milieu. Pas sûr que ce soit son meilleur rôle, l'explosivité lui faisant défaut... Il a raté ses centres. Et son match. Remplacé par MOUTON, qui a apporté à son entrée, comme Moueffek, et a failli égaliser sans un sauvetage miraculeux de Filipovic (73e). Mais cela n'a pas empêché le Paris FC d'ajouter un 2e but sur un contre, à 10 contre 11 après l'expulsion de Filipovic...

 

CHAMBOST (3)

Averti pour avoir séché Phiri (36e), Chambost, peu inspiré, n'a eu aucune influence sur le jeu, en soutien de Wadji. Batlles l'a laissé sur le terrain jusqu'au bout mais il n'a absolument rien fait de bon. Une déception parmi d'autres...

 

WADJI (3)

Avec lui aussi on déchante ! Maladroit lors du match précédent à Sochaux, le Sénégalais, orphelin de Krasso, a très peu pesé, devant. Son seul éclair a été de faire expulser Filipovic (76e). Un bien maigre bilan...

Pour résumer

Et encore une défaite pour les Verts... Le changement de système opéré par Batlles n'a pas porté ses fruits. Hormis l'occasion de Nadé, l'ASSE a été très peu dangereuse. Et elle a encore encaissé deux buts, comme à chaque match, avec un Green pas exempt de tout reproche. Toujours relégable, l'équipe s'enfonce. Et le mal semble profond...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.