Stéphane RuffierCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
COUP DE CHAUD

ASSE : Puel divulgue des détails sur sa brouille avec Ruffier, le FC Nantes fatal au Basque ?

Dans son autobiographie Libre parue aujourd'hui, Claude Puel est revenu une énième fois sur le cas de Stéphane Ruffier, avec qui les relations se sont nettement refroidies du côté de l’AS Saint-Étienne.

Zapping But! Football Club AS Saint-Etienne : Batlles, un bon choix pour les verts ?

Le feuilleton Stéphane Ruffier ne finira donc jamais. Dans la bouche de Claude Puel, le nom de l’ancien gardien de l’ASSE était pourtant devenu inexistant du temps où les deux hommes partageaient leur quotidien chez les Verts. Depuis leur départ du club forézien, le castrais s’en donne à cœur joie pour expliquer la raison de la mise à l’écart du gardien basque. « Le comportement de Stéphane Ruffier, lors de notre première collaboration sur mon deuxième match, à Bordeaux, m’avait pour le moins surpris, fait-il savoir dans son autobiographie Libre. Il m’avait interpellé en plein match, me demandant, à mots crûs de me taire, gestes à l’appui, après une intervention de ma part sur son jeu au pied. Ne voulant pas faire de vagues pendant la rencontre, je recevais Stéphane dans mon bureau le lendemain, en présence de Fabrice Grange. Stéphane s’excusait, mettait son attitude sur le compte de son caractère et de la tension du match. Je comprenais que, forte personnalité, il pouvait avoir eu un coup de chaud, comme l’on dit. »

Podcast Men's Up Life
 

Un coup de chaud de Ruffier ?

Le coup de chaud de Ruffier ne s’est malheureusement pas arrêté là et a même continué quelques matches plus tard lors du huis clos contre le FC Nantes à domicile. « Sans le soutien de supporters, nous avions anticipé avant la rencontre que les Nantais chercheraient sûrement à ralentir le jeu. C’était le cas. De mon banc, je demandais à Stéphane de mettre plus de rythme dans nos reprises de jeu, poursuit Puel. ‘Oh toi, là-bas, tu ne vas pas recommencer, tu ne vas pas fermer ta grande gueule !’ Il m’apostrophait à nouveau avec des mots déjà proférés auparavant que je n’avais jamais entendus de la part d’un de mes joueurs et plus de vingt ans de carrière et pour une remarque qui ne me paraissait ni désobligeante, ni incongrue. Je gardais mon calme pour que cet incident n’ait pas de répercussions sur les joueurs (...) Jessy Moulin montrait beaucoup d’enthousiasme et de compétences. Je décidais de lui confier la garde du but en Coupe de France, tout en ayant prévenu bien en amont Stéphane. Au-delà de cette évolution de management, Stéphane n’était plus assez décisif depuis un certain moment alors que Jessy alignait de bonnes prestations en Coupe. Je m’en inquiétais auprès de Fabrice et à la suite d’autres productions non conformes à ses qualités, je décidais de le faire souffler le temps d’un match (...) Je n’ai pas eu le temps de lui donner de plus amples explications. Il se levait précipitamment, saisissait son téléphone pour appeler son agent. » On connaît la suite...

Pour résumer

Dans son autobiographie Libre parue aujourd'hui, Claude Puel est revenu une énième fois sur le cas de Stéphane Ruffier, avec qui les relations se sont nettement refroidies du côté de l’AS Saint-Étienne. Le Castrais balance des détails.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.