Antoine Kombouaré a le regard noirCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

FC Nantes - L'oeil de Denis Balbir : « Aujourd'hui, il y a danger concernant le maintien »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de Ligue 1. Focus sur le FC Nantes, accroché par Ajaccio (2-2), où Antoine Kombouaré a tapé du poing sur la table.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

« Dimanche, le FC Nantes a rattrapé sur le fil l'AC Ajaccio (2-2) pour arracher son 13ème point en 15 journées. Un bilan insuffisant pour les Canaris et pour Antoine Kombouaré qui s'est agacé après le match en conférence de presse. Aujourd'hui, il y a un danger certain concernant le maintien. Maintenant, pour moi, il y a deux façons de voir les choses : soit on se dit que Nantes a bien réagi après avoir été mené 2-0 par Ajaccio, soit on s'agace en se disant que les Nantais n'ont pas su convertir leurs actions avant de se retrouver dos au mur.

Je trouve quand même que la réaction d'Antoine Kombouaré est un peu excessive. Peut-être qu'il a un ressenti de groupe que nous n'avons pas de l'extérieur. On connait tous le Kanak. Quand il faut protéger ses joueurs, il le fait. Dimanche, peut-être que certains avaient besoin d'être secoué pour ne pas avoir en tête tournée uniquement vers l'Europe et ce choc face à la Juventus Turin. A Nantes, le vrai danger est là : que les joueurs ne soient centrés que sur la « fête » du mois de février face au géant italien.

« Une hérésie de se séparer d'Antoine Kombouaré maintenant »

Aujourd'hui, il y a une sonnette d'alarme à tirer au niveau comptable. Il ne faudrait pas que Nantes, qui est juste au dessus de la zone de flottaison (15e), se retrouve relégable au moment de retrouver l'Europe... On le sait : cette trêve du Mondial va casser le rythme de la saison et une nouvelle dynamique va s'amorcer fin décembre. Certains clubs vont se redresser, d'autres peuvent perdre pied. Antoine Kombouaré ne veut pas faire partie de cette deuxième catégorie. Pour bien savourer l'Europe, il faut avoir des résultats en championnat en janvier.

Est-ce qu'il peut y avoir un changement de coach au FC Nantes pendant ce mois et demi de coupure ? Ce serait totalement incongru. Changer Antoine Kombouaré pendant la trêve alors qu'il a réussi à qualifier cette équipe en 16e de finale de Ligue Europa malgré le départ de joueurs importants comme Randal Kolo Muani, ce serait une hérésie. Même si ce n'est pas terrible en Ligue 1, Nantes n'est pas dans les quatre places de relégable. On ne peut pas non plus dire que Nantes dispose d'un effectif pléthorique en qualité et en quantité pour espérer jouer sur plusieurs tableaux... Que Waldemar Kita fasse payer à Antoine Kombouaré le début de saison, ce serait vraiment catastrophique. Pour moi, ce qu'il faut surtout, c'est un bon Mercato d'hiver.

« Recruter un milieu de caractère et garder Ludovic Blas »

Si le FC Nantes est tranquille avec Alban Lafont dans les buts, ce n'est pas forcément le cas dans toutes les lignes. Derrière, c'est friable sur certains matchs même si, sur le papier, ça tient la route. Au milieu, Moussa Sissoko déçoit beaucoup. Il fait des fautes, n'apporte pas le charisme nécessaire compte-tenu de son CV... Devant, il y a quand même du monde et j'apprécie beaucoup Mostafa Mohamed dans son registre. Pour moi, le principal point chaud – outre la venue d'un milieu qui amène du poids et du caractère – ce sera de garder encore quelques mois Ludovic Blas. En Ligue 1, quand il est en forme, cela reste un joueur au dessus du lot. Nantes a absolument besoin de lui. Il fait partie de ces rares joueurs à pouvoir faire basculer une rencontre à lui seul. Même s'il a eu quelques trous d'air en début de saison, il faut se battre pour le garder. »

La chronique FC Nantes de Denis Balbir

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de Ligue 1. Focus sur le FC Nantes, accroché par Ajaccio (2-2), où Antoine Kombouaré a tapé du poing sur la table. Pour notre consultant, il n'y a pas encore de quoi s'alarmer même si le principe de vigilance est à observer.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.