Laurent BlancCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OL - L'oeil de Denis Balbir : « Laurent Blanc, c'est forcément un bon choix ! »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Focus sur le changement de coach à l'OL avec le limogeage de Peter Bosz et l'arrivée de Laurent Blanc.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 du bilan financier des clubs

« Sans surprise, l'OL a débarqué Peter Bosz après son match nul vendredi face à Toulouse (1-1). Le Néerlandais, qui était déjà en sursis après la défaite à Lens, n'a pas résisté à la nouvelle contre-performance suivie des attaques de son capitaine Alexandre Lacazette. Je suis quand même un peu dérangé par la manière dont ça s'est passé. Je préfère qu'un joueur, aussi symbolique soit-il, garde ses réflexions dans l'intimité du vestiaire plutôt que de tout balancer tout sur la place publique. Cela écorne un peu l'image d'Alexandre Lacazette mais bon... Il fallait de toute façon changer et l'entraîneur reste le fusible idéal. A Lyon, ce n'est quand même pas anodin. Il est très rare que Jean-Michel Aulas se sépare d'un coach en pleine saison.

« Blanc ? Je pense qu'il rêvait d'un autre challenge que l'OL »

La mission a été confiée à Laurent Blanc. Même si cela fait six ans qu'il n'a pas entraîné en Ligue 1, c'est forcément un bon choix ! On parle quand même d'un ancien joueur charismatique de l'équipe de France, un Champion du Monde, un leader de vestiaire partout où il est passé... Entraîneur, il a réussi à Bordeaux, chez les Bleus, à Paris. C'est quelqu'un de franc du collier, qui sait amener ses joueurs derrière lui. Il force le respect. Je pense qu'il rêvait d'un autre challenge que l'OL, du style de Manchester United, mais il est là et c'est tout ce qui compte pour Lyon. Maintenant Laurent Blanc n'est pas non plus un magicien et ce n'est pas parce qu'il est là qu'il faut croire que l'OL va concurrencer Paris pour le titre dans deux ans...

« Le chantier est vaste »

A Lyon, il débarque au chevet d'une équipe mal en point comme jamais elle ne l'a été. Il y a beaucoup à revoir, un retard considérable au classement. Son premier travail à Lyon, avant de penser au Mercato de janvier (qui s'annonce animé), ce sera de relancer les joueurs mentalement et moralement. Tactiquement, il y a un gros travail à mener. Lui l'ancien défenseur ne peut se satisfaire de la manière de défendre de Lyon depuis des années. Il va falloir rattraper un Thiago Mendes, responsable d'une demi-douzaine de buts, qui joue en charnière centrale alors qu'il a été recruté milieu. Il va falloir rattraper un Houssem Aouar, promis à l'équipe de France à ses débuts mais qui s'est depuis perdu pour s'être vu trop beau... Le chantier est vaste.

Je pense que le profil de Laurent Blanc fait rêver les supporters lyonnais. Après le rendez-vous manqué de 2019 à l'époque où l'OL avait finalement choisi Rudi Garcia, cette fois c'est allé au bout et sur un contrat de longue durée (2024 + un an en option) qui lui laissera le temps de bien travailler. A Lyon, Laurent Blanc n'arrive pas seul. J'ai cru comprendre que l'un des premiers chantiers était de remettre d'équerre la préparation physique. L'arrivée de Philippe Lambert est une très bonne chose. C'est quelqu'un qui a fait ses preuves à Lille, à Paris, à Lens... En plus d'un préparateur physique de renom, Blanc sera assisté d'un adjoint qu'il a choisi (Franck Passi) et de nombreux Lyonnais toujours présents dans le staff (Vercoutre, Caçapa, Giuly). Il y a tout ce qu'il faut derrière lui. Dans un premier temps, il faudra limiter la casse jusqu'à la Coupe du Monde. C'est à partir de cette trêve que Blanc pourra mettre en place son projet sur le long terme ».

La chronique OL de Denis Balbir

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Focus sur le changement de coach à l'OL avec le limogeage de Peter Bosz et l'arrivée de Laurent Blanc. Notre consultant est convaincu par ce choix et le dit.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.