Real Madrid, FC Barcelone, Juventus : l'UEFA perd une nouvelle bataille face à la Super League
Florentino Perez (Real Madrid) et Andrea Agnelli (Juve), victimes du retour de bâton ?Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
SANCTIONS INVALIDES

Real Madrid, FC Barcelone, Juventus : l'UEFA perd une nouvelle bataille face à la Super League

Si Aleksander Ceferin, le boss de l'UEFA, souhaitait punir le Real Madrid, le Barça et la Juventus pour le projet Super League, il ne le pourra pas...

Zapping But! Football Club FC Barcelone : la liste des indésirables de Ronald Koeman

Menacés de représailles par la FIFA et l'UEFA, le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin ne risqueraient en réalité pas grand chose pour avoir tenté de monter un projet dissident de Super League.

Si l'UEFA envisageait de les interdire de participer aux Coupes d'Europe pendant deux ans, la Cadena SER affirme que le ministère suisse de la Justice, juridiction compétente au niveau des instances, l'aurait dissuadé de s'attaquer aux frondeurs. La loi n'allant pas dans le sens de l'organisme européen dirigé par Aleksander Ceferin. L'annonce va d'ailleurs dans le sens de la justice espagnole qui – saisie par l'UEFA – s'était déjà prononcé contre d'éventuelles sanctions à l'égard des douze clubs sécessionnistes.

Une nouvelle victoire pour les séparatistes Florentino Perez, Andrea Agnelli ou encore Joan Laporta, dans l'attente à ce que le Cour européenne de Justice ne statue sur la position dominante (ou non) de l'UEFA et de la FIFA.

Pour résumer

Les sanctions à l'encontre du Real Madrid, du FC Barcelone et de la Juventus ne sont pas valides au regard de la loi.