Antoine KombouaréCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONF' DE PRESSE

FC Nantes : la victoire, le penaltygate, Sissoko, son cas … Kombouaré se lâche après Brest !

A l'issue de la précieuse victoire du FC Nantes face au Stade Brestois (4-1) qui a sans doute sauvé sa tête, Antoine Kombouaré n'a pas voulu faire de ce succès un cas personnel. Le Kanak a notamment salué ses joueurs dont le très décrié Moussa Sissoko.

Zapping But! Football Club FC Nantes : top 10 des Canaris les plus utilisés

Son analyse du match

« Je suis surtout très content. Les joueurs ont fait ce qu'il faut pour gagner le match. Je suis concentré sur mon travail. Ce n'est qu'une victoire. Mais j'espère, une victoire qui va en appeler d'autres (…) Le but marqué par Brest nous a révolté. On a fait une très bonne entame de match, on tape la barre et sur la première incursion de Brest chez nous, ça fait but et un but largement évitable. On s'est fait très peur mais ce qui est bien, c'est qu'on a réagi. On s'est mis en colère (…) Je tiens à féliciter les joueurs. Ils ont fait un gros match mental (…) Cette victoire va redonner des sourires. Maintenant cette victoire n'est qu'une étape. On est toujours mal classé et il faut travailler fort pour enchaîner une série ».

Sur le penaltygate avec Mostafa Mohamed

« Il voulait frapper le penalty. Il a boudé un peu. On aura l'occasion d'en parler. Il avait bien démarré mais après le penalty, on l'a senti déçu (…) Il ne faut pas que ça se renouvelle. Ce genre d'attitude n'est pas bonne dans la situation dans laquelle on se trouve (…) Il y a un ordre établi. Le premier c'est Ludo, le deuxième Simon et numéro 3 Mohamed ou Gana. Il y a l'envie de gagner et c'est tant mieux ! Le principal, c'est que ça rentre dans l'ordre. Ce sont des compétiteurs et ce n'est jamais un souci ça ».

Sur l'état d'esprit du groupe

« J'aimerais qu'on dise des joueurs qu'ils sont à l'image de l'entraîneur. Ma carrière, je l'ai faite sur la résilience : toujours se relever, repartir de l'avant, jouer pour gagner des matchs...En ce moment, on est dans la difficulté mais la difficulté était surtout mentale. Le mental touchait le physique car l'enchaînement des défaites nous a fait perdre confiance mais il y a de la qualité dans ce groupe, de très bons joueurs. Enchaîner tous les trois jours, quand tu n'es pas habitué, c'est compliqué (…) Je suis super content pour les buteurs. Puisqu'après le penalty, ce sont des buts suite à des pressings mais aussi des récupérations hautes. Cela illustre la mentalité des joueurs aujourd'hui ! Ils avaient de mordre, de croquer, c'est bien. Mais ce ne sont que trois points. Le chemin est encore très long. Il ne faut pas se relâcher ».

Sur l'entrée de Moussa Sissoko

« C'est le propre des champions. Malgré sa présence sur le banc, il est resté à encourager les copains. Quand il rentre, sa performance est bonne. Il n'a pas d'états d'âme. C'est un grand professionnel. Il avait envie d'aider l'équipe : il intercepte sur un but, il marque ensuite... Tous les joueurs doivent s'inspirer de ce genre de comportement. C'est un grand champion. Un exemple pour tout le monde ».

Sur son cas personnel

« Les dirigeants prennent les décisions, c'est leur problème (…) Aujourd'hui, ma situation n'est pas importante. Ce qui compte, c'est sauver le club. Même si cette victoire nous fait remonter au classement, c'est un combat qui va continuer. Moi, je veux que le FC Nantes reste en Ligue 1. L'objectif pour nous aujourd'hui : la 16ème place. Si on est 16ème, on est maintenu et avec l'Europe, on sera très heureux en fin de saison ».

Les mots de Kombouaré après Nantes - Brest

A l'issue de la précieuse victoire du FC Nantes face au Stade Brestois (4-1) qui a sans doute sauvé sa tête, Antoine Kombouaré n'a pas voulu faire de ce succès un cas personnel. Le Kanak a notamment salué ses joueurs dont le très décrié Moussa Sissoko.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.