Girondins : Dugarry affiche quelques réserves au projet Gérard Lopez
Christophe DugarryCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DECLARATIONS

Girondins : Dugarry affiche quelques réserves au projet Gérard Lopez

Soulagé du sauvetage des Girondins de Bordeaux, Christophe Dugarry est quand même inquiet de l'arrivée à la tête du club d'un Gérard Lopez...

Zapping But! Football Club Bordeaux : le calendrier complet de la saison 2020-2021

Si les Girondins de Bordeaux sont passés tout proche du désastre avec un redressement judiciaire, Gérard Lopez s'est finalement entendu avec la direction pour racheter le club. Une situation qui laisse certains anciens « très partagés » entre le soulagement de voir Bordeaux lutter pour ses chances de survie avec la DNCG et la crainte de voir débarquer un vrai projet de trading au sein du club au scapulaire.

S'il reconnaît l'abnégation de Lopez, Dugarry est plus embêté par le projet

Cette ambivalence, on la retrouve notamment chez Christophe Dugarry qui s'est exprimé dans Sud-Ouest : « D'un côté, je suis content parce que le club est sauvé. Gérard Lopez a des « cojones » incroyables car beaucoup ont tout fait pour qu'il ne prenne pas le club et pour le récupérer eux-mêmes à la casse du redressement judiciaire. Beaucoup ont parlé et, à l'arrivée, c'est le seul qui y va, qui met de son argent... et de l'argent des autres (…) Je conserve des inquiétudes et des réticences. On repart dans un système que je condamne et que je n’aime pas, avec des fonds d'investissement. Ça va encore être une partie de poker car Gérard Lopez prend beaucoup de risques ».

Il y a en revanche un point sur lequel Duga est confiant, c'est sur la faculté de Lopez à aller chercher les bons encadrants pour son projet : « J'espère qu'il saura bien s'entourer, avec Luis Campos. C'est grâce à ça qu'il a réussi à Lille. Stéphane Martin, ce serait bien aussi. » Message passé.

Gérard Lopez, une arrivée qui partage Dugarry

Dans Sud-Ouest, Christophe Dugarry s'est confié sur la reprise des Girondins de Bordeaux par Gérard Lopez. Satisfait de voir son club sauvé, le consultant l'est moins vu le profil du repreneur et sa propention à jouer les apprentis sorciers.