Girondins : la mairie fait part de ses exigences pour le repreneur
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
RACHAT DU CLUB

Girondins : la mairie fait part de ses exigences pour le repreneur

A moins de 48 heures de connaître le projet de rachat retenu pour les Girondins de Bordeaux, le maire Pierre Hurmic a livré ses recommandations.

Zapping But! Football Club Bordeaux : les stats de la saison 2020-2021 d'Hatem Ben Arfa

Alors que la date limite du dépôt des offres de reprise pour les Girondins de Bordeaux est fixée à lundi soir, le maire de la ville Pierre Hurmic est sorti du silence pour évoquer ce moment charnière dans l'histoire du club.

A l'occasion d'une lettre ouverte adressée au mandataire ad hoc Frédéric Abitbol et dont une copie a été envoyée à Sud-Ouest, l'édile a donné son avis sur les possibles repreneurs, appuyant de son avis (consultatif) pour aller vers un projet pérenne. Pierre Hurmic souhaite disposer « des acteurs locaux attachés à leur territoire, prêts à s’engager durablement, des investisseurs, nécessaires à l’ambition sportive, mais éloignés d’une vision spéculative, et proches des acteurs de terrain ».

Un portrait de l'investisseur parfait correspondant au projet qui ressemble davantage à celui porté par Bruno Fievet avec le « club scapulaire » qu'à celui d'un Gérard Lopez ou d'un King Street. Une première réponse est toutefois tombée face aux exigences de la Mairie puisque le projet à l'échelle locale a été recalé par la banque Rothschild au profit d'investisseurs plus solides et soutenus économiquement.

Pierre Hurmic souhaite un projet ancré localement

Le Maire de Bordeaux s'est prononcé sur la vente des Girondins de Bordeaux. Il souhaite que le mandataire choisisse une offre avec des acteurs locaux plutôt qu'un fond spéculatif.