Girondins : rejeté par les Ultramarines, un candidat au rachat persiste et signe
Didier Quillot, candidat sérieux à la reprise des Girondins de Bordeaux.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
NEGOCIATIONS

Girondins : rejeté par les Ultramarines, un candidat au rachat persiste et signe

Si les supporters des Girondins ne veulent pas de lui en patron, Didier Quillot s'accroche à son projet à Bordeaux.

Zapping But! Football Club Bordeaux, PSG, OM, OL, ASSE : le top 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 en activité

Repoussé par les Ultramarines qui lui reprochent d'avoir ouvert la porte à Mediapro, Didier Quillot est aujourd'hui l'un des candidats les plus sérieux à la reprise des Girondins de Bordeaux. L'ancien Directeur général de la LFP est en tout cas l'un des premiers à avoir eu l'accès à la data room donnant les chiffres financiers précis du club au scapulaire.

Loin de se décourager face à la levée de bouclier des Ultras locaux, Quillot – qui est soutenu par des fonds français et anglo-saxons (et qui a aussi les faveurs de Frédéric Longuépée à qui il signera un gros chèque de licenciement) – tente de convaincre le terreau politique local.

Comme le rapporte 20 Minutes Bordeaux, Didier Quillot a déjà pris le temps de présenter son projet pour les Girondins au président de Bordeaux Métropole Alain Anziani. Dans les prochains jours, il doit aussi rencontrer le maire de Bordeaux Pierre Hurmic. A l'inverse de Bruno Fievet et du tandem Pascal Rigo – John Williams, l'ancien dirigeant de la Ligue n'était pas passé par cette étape en amont de son offre à la banque Rotschild.

Pour résumer

Les Ultramarines sont sceptiques sur sa venue aux Girondins mais Didier Quillot n'en a cure. Il drague les politiques locaux.