ASSE, FC Nantes, PSG, OL, OM : Mediapro poursuit son entreprise de démolition en Espagne !
Jaume Roures (Mediapro)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
FIASCO

ASSE, FC Nantes, PSG, OL, OM : Mediapro poursuit son entreprise de démolition en Espagne !

Non content d’avoir placé le football français dans une crise sans précédent, Mediapro ne serait pas rassasié et pourrait en faire de même en Espagne.

La dernière sortie lunaire de Jaume Roures n’est pas passée inaperçue. Hier, le patron de Mediapro a expliqué avec ses arguments pourquoi son entreprise n’avait pas poursuivi sa collaboration avec la LFP pour diffuser la L1 et la L2 jusqu’en 2024, comme il s’était pourtant engagé à le faire contractuellement.

Roures n’en est pas à son coup d’essai et pourrait poursuivre sa manoeuvre de l’autre côté des Pyrénées. Selon plusieurs médias espagnols, dont El Confidencial, Mediapro a demandé à la Ligue ibérique de renégocier ses droits de diffusion pour la Liga !

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Le piratage fait très mal à Mediapro

Comme en France, le groupe sino-espagnol, qui a obtenu un lot pour pouvoir diffuser dans plus de 85 000 bars du pays, se servirait de la situation sanitaire pour justifier sa nouvelle position. En échange, ces établissements devaient payer 250 euros pour se connecter à Mediapro et diffuser les différentes affiches, en passant par des opérateurs comme Orange ou Movistar. Mais même avant la pandémie de coronavirus, 28 000 bars avaient choisi la voie du piratage.

 

« Cette situation inquiète forcément les clubs espagnols »

« Cette situation inquiète forcément les clubs espagnols, alors que le président de la ligue Javier Tebas reste lui pour l'heure coopératif avec Mediapro, ajoute RMC Sport. A l'image de leurs homologues français, les clubs espagnols craignent de ne plus percevoir prochainement l'argent du groupe sino-espagnol. »