OL - LOSC (2-3) : Yilmaz monstrueux, Paqueta malheureux… les grands duels du choc
Burak Yilmaz, l'homme du match.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

OL - LOSC (2-3) : Yilmaz monstrueux, Paqueta malheureux… les grands duels du choc

Après avoir mené 2-0, l’OL s’est fait retourner par le LOSC (2-3) au Groupama Stadium et a quasiment perdu toute chance de titre. Les Dogues y vont tout droit. Les duels du match ligne par ligne.

Zapping But! Football Club Top 20 : joueurs en fin de contrat

Le match des gardiens : match nul

Anthony Lopes n’a pas coûté de but à l’OL mais il n’a pas été décisif sur le coup-franc de Burak Yilmaz (45e+1), ne peut rien sur l’égalisation de Jonathan David (60e) ni sur le piqué du Turc (85e). Rassurant sur ses prises de balle.  Mike Maignan a fait une grosse faute de main sur le 2-0 (36e) mais il s’est rattrapé en sortant un missile de Thiago Mendes (66e).

Le match des défenses : match nul

S’il y a eu autant de buts, c’est aussi parce qu’il y a eu pas mal d’erreurs défensives des deux côtés. Orphelin de Jason Denayer qui souffrait de douleurs à la voûte plantaire, Marcelo n’a pas eu son rayonnement habituel, ratant quelques interventions. Mattia De Sciglio a fait ce qu’il a pu dans un rôle qui n’était pas le sien. Rentré en jeu, Djamel Benlamri est battu au duel aérien par Yusuf Yazici sur le 2-3. Du côté des Dogues, Domagoj Bradaric se fait manger par Maxence Caqueret sur l’ouverture du score (20e). En retard sur Slimani, José Fonte a vécu une sale soirée, marquant également contre son camp (36e) bien que pas franchement aidé par le tandem Botman - Maignan.

Le match des meneurs : léger avantage Sanches, Paqueta fait flop

S’il a donné l’impression d’être parfois très nerveux, Renato Sanches aura mené un match de combattant durant ses 73 minutes sur le pré. En face, Lucas Paqueta n’était pas à la fête. Incertain jusqu’à la veille du match, le Brésilien a tenu son rang mais réalisé une prestation sans éclat, coupable d’un ballon rendu directement à l’adversaire sur l’égalisation lilloise (60e). Sorti au bord des larmes quelques minutes plus tard.

Le match des stars : Yilmaz monstrueux, Depay discret

Les deux buteurs vedettes n’ont pas connu la même soirée. Si Memphis Depay est resté muet et a vécu un match frustrant, Burak Yilmaz a quant à lui été monstrueux. Instigateur de la révolte des Dogues, buteur sur un sublime coup-franc, le Turc a également profité d’une mauvaise passe en retrait de Paqueta pour servir Jonathan David sur un plateau… Avant d’inscrire le but du titre (85e).

Les hommes du match : 

Yilmaz (9) : Le meilleur Lillois sur le terrain. Double buteur, passeur décisif, le Turc a tout simplement porté le LOSC dans ce choc au sommet de la 34e journée. 

David (6) : buteur de l’égalisation, le Canadien n’a pas tout réussi mais sa débauche d’énergie est à saluer. Remplacé pour les dix dernières minutes car complètement carbonisé.

Caqueret (7) : Le jeune Lyonnais a porté le milieu de son équipe. Omniprésent, il s’est arraché pour l’ouverture du score. Un gros match jusqu’à sa sortie.

Slimani (6) : On attend de l’Algérien qu’il soit présent dans la surface de réparation. Contre Lille, il l’a été en catapultant le ballon au fond (20e).