OL - OM (1-1) : Pierre Ménès et Riolo fracassent Lopes, clash entre Garcia et Villas-Boas !
Lopes et Mandanda lors de l'OlympicoCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
OLYMPICHAUD

OL - OM (1-1) : Pierre Ménès et Riolo fracassent Lopes, clash entre Garcia et Villas-Boas !

L’Olympico entre l’OL et l’OM a débouché sur un nul (1-1) marqué par plusieurs incidents : la sortie kamikaze d’Anthony Lopes et l’accrochage entre Rudi Garcia et André Villas-Boas.

Ce dernier Olympico 2020 ne restera pas dans les annales du football mais l’intensité de la rencontre a tout de même fait plaisir à voir entre l’OL et l’OM (1-1). C’est sans doute cette même intensité qui a poussé Anthony Lopes à sortir comme un kamikaze au devant d’Alvaro Gonzalez loin de sa surface. Daniel Riolo a décollé de sa chaise devant cette action d’une violence inouïe ! « La sortie de Lopes... ça peut valoir peno quand même... il fait souvent ça. Aucune maîtrise... »

Pierre Ménès partage l’avis du consultant de RMC Sport. J’aurais personnellement donné péno pour la sortie de Lopes sur Alvaro, développe le consultant de Canal+ sur son blog.  Parce que le gardien lyonnais est bien gentil, mais à chaque fois qu’il sort au devant d’un adversaire, il le camionne. En l’espèce, à ceux qui me disent « mais tu veux qu’il les mette où, ses jambes ? », je réponds « pas dans la cuisse d’Alvaro ». Pour moi, il a le ballon et ensuite il laisse traîner ses jambes pour faire mal volontairement. C’était penalty. Il faudra un jour se pencher sur les sorties kamikaze de ce gardien au demeurant très talentueux. »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L’OM

AVB et Garcia ont échangé des mots doux

André Villas-Boas semble aussi se ranger derrière les avis de Riolo et Ménès. La Provence rapporte en effet une scène passée aperçue au bord de la pelouse avec le coach portugais de l’OM et Rudi Garcia, entre qui le ton est monté assez haut. C'était en première période, juste après l'intervention musclée de Lopes sur Alvaro. Toutefois, le ton est vite redescendu entre les deux entraîneurs.