LOSC – FC Lorient (4-0) : les 5 grosses satisfactions des Dogues
Yusuf Yazici et Jonathan DavidCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

LOSC – FC Lorient (4-0) : les 5 grosses satisfactions des Dogues

Grâce à un doublé de Yusuf Yazici, une réalisation de Luiz Araujo et à un but (enfin) de Jonathan David, le LOSC a démoli le FC Lorient (4-0). Retour sur une soirée parfaite.

Yusuf Yazici taille patron

En l'absence de Burak Yilmaz suspendu, l'homme de la Ligue Europa avait la chance d'être titulaire en Ligue 1. Il l'a saisi, laissant éclater sa masterclass pour illuminer le jeu des Dogues. Bien placé, sur une passe cachée de Bamba, il a ouvert la marque avant de doubler la mise sur une passe de David et de servir Luiz Araujo pour le 3e but. Un match plein.

Jonathan David enfin libéré

Le Canadien est de mieux en mieux dans le jeu. Volontaire dans ses appels, tranchant face à la défense bretonne, l'ancien de la Gantoise a eu la malchance de buter sur Paul Nardi (15e) puis sur son poteau d'une jolie reprise (43e). Il s'est mis au service de Yazici pour le 2-0 (51e) avant de, enfin, inscrire son premier but lillois sur un service d'Isaac Lihadji (90e). Un but mérité que tout le staff a fêté dignement.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Jonathan Bamba toujours aussi efficace

Après une saison moyenne, l'ancien Stéphanois est bel et bien de retour à son meilleur niveau et affole les statistiques. Le natif d'Alfortville a ajouté une 5e passe décisive à son bilan comptant également quatre réalisations. L'un des hommes du début de saison en Ligue 1.

Des couloirs inspirés

Zeki Celik blessé pour plusieurs semaines, Reinildo suspendu, Jérémy Pied et Domagoj Bradaric vont avoir de la visibilité. Contre les Merlus, le latéral droit français comme son vis-à-vis croate ont saisi leur chance. Ils ont été saignants. Pied a cédé sa place à Thiago Djalo à la 70e minute.

Mike Maignan, l'arrêt décisif

Attendu sur un ou deux arrêts dans ce genre de rencontres, Mike Maignan se doit de répondre présent. Ce dimanche soir, le troisième gardien de l'équipe de France a fait ce qu'il fallait. Sa parade devant Yoann Wissa était capitale à 1-0 (45e).