LOSC : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
BILAN

LOSC : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison

Pour Noël, « But ! Football Club » dresse un bilan club par club de la première partie de saison sur un air de western spaghetti estampillé Sergio Leone. L'épisode lillois.

Zapping But! Football Club LOSC : la saison 2020-2021 des Dogues en chiffres

Le bon : Jonathan Bamba

Après une saison compliquée marquée par la découverte de la Ligue des Champions, « Jo » est revenu à son meilleur niveau avec Lille. Dans son couloir gauche, le natif d'Alfortville a remis le bleu de chauffe, multipliant les courses et retrouvant des statistiques très intéressantes (6 buts, 6 passes décisives en 23 rencontres toutes compétitions confondues). Assurément LE Dogue de la première partie de saison.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

La brute : Burak Yilmaz

Un regard déterminé, une détermination de guerrier, un caractère de cochon qu'il soit sur le banc ou sur le pré mais surtout un sang-froid de tueur à gage face aux buts... Pas de doute, Christophe Galtier a trouvé un nouveau leader par l'exemple. Le pendant offensif de l'irréprochable José Fonte. Arrivé libre cet été en provenance de Besiktas, l'attaquant turc de 35 ans est une vraie belle affaire.

Le truand : Gérard Lopez

Si Luis Campos, l'architecte du projet du LOSC porté disparu depuis plusieurs mois, était parti pour être notre truand, les récents évènements ont fait évoluer notre classement pour aller vers l'ancien président Gérard Lopez. Impeccable dans sa communication jusqu'à la mi-décembre, l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois a laissé vanter son modèle économique par tout le monde... Avant d'être obligé par le fonds vautour Elliott de céder son jouet à Merlyn Partners, lequel a racheté ses dettes importantes (encore supérieures à 100 M€ selon certaines indiscrétions). Un habile mix entre Christophe Rocancourt et le trader Jérôme Kerviel...