Stade de Reims - LOSC (0-1) : les 5 enseignements de la victoire des Dogues
Jonathan BambaCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANALYSE

Stade de Reims - LOSC (0-1) : les 5 enseignements de la victoire des Dogues

Grâce à un but de Jonathan Bamba et un match maîtrisé, le LOSC a fait chuter le Stade de Reims à Delaune (1-0). Voici les enseignements de la rencontre :

Bamba, Monsieur mois d’août

Déjà auteur du seul but du LOSC contre le Stade Rennais (1-1), Jonathan Bamba a remis le couvert à Delaune avec une frappe bien sentie pour tromper Predraj Rajkovic (32e). Ce début en fanfare n’a rien d’étonnant puisque l’ancien attaquant de l’ASSE a marqué 7 de ses 26 buts en carrière en L1 en août, son mois le plus prolifique. 

 
VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU LOSC

David encore à la traîne

Jonathan David a encore affiché un visage très décevant à Reims. Déjà fantomatique face au SRFC, l’‘attaquant canadien a semblé perdu tactiquement sur la pelouse. Christophe Galtier est pourtant venu lui parler plusieurs fois pour le remobiliser. À l’inverse, Burak Yilmaz était titulaire et a affiché de belles promesses, surtout en première période où il est impliqué sur le but lillois.

 

Difficile d’exister à Reims sans Dia

Ceux qui pensent que le Stade de Reims peut aisément se passer de Boulaye Dia se trompent. Sans leur attaquant vedette, déjà buteur à Monaco cette saison, les Champenois ont eu bien du mal à exister dans l’animation offensive. El Bilal Touré n’a pas beaucoup pesé devant, avant que le colosse Fraser Hornby n’ait guère plus de succès à son entrée (77e). L’absence de plan B global chez David Guion se confirme. 

 

Une victoire lilloise historique à Delaune

Reims était invaincu lors de ses 11 dernières réceptions du LOSC en L1 (8 victoires, 3 nuls), soit depuis le 20 août 1966 et une défaite 1-0. Ni l’entraîneur de Reims David Guion (52 ans) ni celui de Lille Christophe Galtier (54 ans) n’était alors né. Seul le deuxième entrera donc dans l’histoire par la grande porte ce dimanche. 

 

Galtier a un premier axe de travail

Si on devait ressortir un petit défaut de cette victoire presqu’historique du LOSC en terres rémoises, on s’attarderait sur son incapacité du jour à tuer le match. Plutôt bons gestionnaires, les Dogues n’ont pas su accélérer malgré l’entrée de Yusuf Yazici. Galtier avait pourtant insisté sur ce point précis en conférence d’avant-match. Cela lui donnera au moins une piste sur laquelle travailler pendant la trêve internationale.