Credit Photo - Montage But! Football Club / Photos Icon Sport
par Thomas Salis
BILAN

OGC Nice : le bon, la brute et le(s) truand(s) des Aiglons

Vous en avez marre d'écouter les avis politiques désastreux de votre nièce et d'entendre les blagues de votre oncle ? Le football vous manque ? Posez votre foie gras ou votre bûche et laissez-vous bercer par la rubrique de But! Football Club pour les fêtes de Noël. On a désigné trois personnalités de nos clubs fétiches pour être le bon, la brute et le truand de ce début de saison 2022-23. Bienvenue sur la Promenade des Anglais, place aux Aiglons.

Zapping But! Football Club Guardiola compare Haaland à Cruyff et Ibrahimovic

Le bilan :

9e de Ligue 1 (20 points)

Qualifié pour les 8es de finale de la Ligue Europa conférence

Le Bon : Nicolas Pépé 

Prêté par Arsenal à l’OGC Nice, Nicolas Pépé était très attendu par les supporteurs niçois. Malgré des débuts plutôt timides, l'attaquant international ivoirien a su montrer qu'il avait de la qualité. Il a permis de sauver les meubles du début de saison catastrophique des hommes de Lucien Favre. En 18 matchs toutes compétition confondues, Nicolas pépé a inscrit 6 buts. Décisif, il a donné la victoire aux siens face à Troyes et il a permis d'arracher le match nul face à Nantes dans les dernières secondes. Dans les grands rendez-vous, l'ancien du LOSC a été important à l’image de son penalty inscrit face à Lyon. Avec Gaëtan Laborde, il pourrait bien être l'homme fort de la 2e partie de saison niçoise avec notamment un magnifique 8es de finale en Ligue Europa conférence à disputer.

La Brute : Jean-Clair Todibo

Jean-Clair Todibo est entré dans l’histoire ! En septembre dernier face à Angers, le défenseur niçois a écopé du carton rouge le plus rapide de l’histoire de la Ligue 1. Le Français de 23 ans est renté au vestiaire après 9 secondes sur le terrain après un geste défensif de bourrin sur l’Angevin, Abdallah Sima. Le joueur des Aiglons a réalisé un record sensationnel qui sera difficile à battre. Bravo Jean-Clair, à jamais le premier.

Le(s) Truand(s) : Lucien Favre et Jean-Pierre Rivère

Cet été, lors du mercato, l’OGC Nice a dépensé 70 millions d’euros. Une somme assez conséquente pour être 9e de Ligue 1 après la 15e journée de championnat. Sofiane Diop (22M€), Gaëtan Laborde (15M€), Mattia Viti (13M€), Alexis Beka Beka (12M€), Rares Ilie (5M€)… Nice a vraiment mis les moyens ! Si les responsables du sportif sont souvent les joueurs, les premiers acteurs, l’entraîneur niçois, Lucien Favre et le président, Jean-Pierre Rivère ont raté quelques paris lors du dernier mercato. Si le technicien suisse a assuré vouloir créer une équipe capable de lutter avec le PSG dans deux ans, le Gym va vraiment devoir cravacher fort pour être dans les temps de passage et convaincre Jim Ratcliffe de ne pas faire all-in sur Manchester United en oubliant son jouet sur la Côte d'Azur.

Pour résumer

Vous en avez marre d'écouter les avis politiques désastreux de votre nièce et d'entendre les blagues de votre oncle ? Le football vous manque ? Posez votre foie gras ou votre bûche et laissez-vous bercer par la rubrique de But! Football Club pour les fêtes de Noël. On a désigné trois personnalités de nos clubs fétiches pour être le bon, la brute et le truand de ce début de saison 2022-23. Bienvenue sur la Promenade des Anglais, place aux Aiglons.

Thomas Salis
Rédacteur
Thomas Salis
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.