OM : les incroyables anecdotes du procès des supporters
Centre Robert Louis-DreyfusCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet

OM : les incroyables anecdotes du procès des supporters

Ce mercredi, 14 supporters de l'OM sont jugés pour l'attaque de la Commanderie le samedi 30 janvier. Des anecdotes ont déjà fuité du tribunal…

Le procès des 14 supporters de l'OM, qui se tient actuellement, fait beaucoup parler. Parce que c'est le club qui a porté plainte contre eux après les incidents de la Commanderie. Le samedi 30 janvier, à quelques heures d'un match au Vélodrome contre le Stade Rennais, environ cinq cents ultras phocéens ont fait une descente au centre Robert Louis-Dreyfus, où l'équipe était au vert. La manifestation, qui se voulait pacifique, a dérapé, entraînant de sérieux dégâts matériels, une grosse frayeur chez les salariés présents et un effectif traumatisé. D'où des interpellations, d'où ce procès.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

""Mouille le maillot ou casse-toi !", c'est violent quand même !"

Des premiers échos ont filtré de la salle d'audience et sont pour le moins hallucinants… Ainsi, la présidente, visiblement pas au courant des pratiques du monde du football, a demandé à l'un des supporters : « Mais vous chantez "Mouille le maillot ou casse-toi !", c’est violent ça quand même ! ». Selon le journaliste de 20 Minutes Adrien Max, la salle n'a pu s'empêcher de rigoler. Seulement, tant d'ignorance de ce qui se dit dans les virages pourrait conduire à une sanction exemplaire au final…

Par ailleurs, le journaliste de L'Equipe Mathieu Grégoire annonce que l'Olympique de Marseille aurait chiffré le montant des réparations à 87.121€ hors taxe. Un chiffre très élevé qui pourrait coûter cher aux prévenus car le tribunal peut ordonner qu'ils remboursent tout ou partie de cette somme… Le procureur a réclamé 8 mois avec sursis pour 13 prévenus, 4 mois ferme aménageables pour le 14e, en fonction de son projet professionnel.