PSG - FC Nantes (1-2) : cambriolage, home-jacking, séquestration... ce qu’il s’est vraiment passé
Marquinhos (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
FAITS DIVERS

PSG - FC Nantes (1-2) : cambriolage, home-jacking, séquestration... ce qu’il s’est vraiment passé

En plein match entre le PSG et le FC Nantes dimanche (1-2), Angel Di Maria et Marquinhos ont été touchés par un cambriolage. Retour sur des faits troublants.

Zapping But! Football Club PSG : les meilleures déclarations de l'année 2020

La séquence a surpris lors de la deuxième période de PSG - FC Nantes : Leonardo est descendu de sa place dans les tribunes du Parc des Princes pour discuter avec Mauricio Pochettino. Le Brésilien est ensuite remonté à sa place, téléphone à l'oreille. Peu après, l'entraîneur du PSG a fait sortir Angel Di Maria et l'a raccompagné au vestiaire.

Le club de la capitale a révélé l'explication de cette sortie prématurée : l'Argentin a été victime d'un cambriolage. D'après les premières informations dévoilées, des membres de sa famille étaient présents à son domicile au moment du cambriolage. Cela explique l'émotion du joueur au moment de quitter le Parc des Princes, lui qui a déjà été victime de tels agissements en 2015 à Manchester.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PSG

Personne n'a souffert chez les Marquinhos

« Selon des sources policières, la Brigade de répression du banditisme a été saisir pour vol avec effraction, assure Le Parisien en complètement d’information. La famille du joueur, présente sur les lieux à Neuilly, à l’ancien domicile de Javier Pastore), n’a rien entendu pendant l’incident. Le contenu du coffre-fort de l’étage a été dérobé. » La femme et les filles de Di Maria étaient présentes mais n’auraient pas été séquestrées. Du matériel a été dérobé, selon L’Équipe. 

La famille d'un deuxième joueur du PSG, Marquinhos, a été également été victime d'un home-jacking dans les Yvelines. Il s’agit de la demeure de ses parents. « Une personne présenter sur les lieux aurait été séquestrée et es biens dérobés également », note le quotidien sportif. Dans sa story Instagram, le capitaine du PSG confirme que la maison de ses parents a été cambriolée pendant le match mais que personne n’a souffert. Une enquête est ouverte.