PSG : Javier Tebas attaque le club à nouveau… et pour la dernière fois ?
Javier TebasCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUES

PSG : Javier Tebas attaque le club à nouveau… et pour la dernière fois ?

Le président de la Liga, Javier Tebas, a justifié une énième fois ses critiques à l’encontre du dopage financier au PSG. Mais selon L’Equipe, son combat serait en passe d’être perdu puisque le fair-play financier sera révisé pour favoriser ce type de pratique.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des valeurs marchandes des Parisiens

Surprise ce jeudi dans L'Equipe : le président de la Liga, Javier Tebas, est interviewé sur une page, en marge d'un événement à Monaco durant lesquels il a vendu les droits de son championnat à l'étranger. Bien évidemment, l'avocat de 59 ans a été interrogé sur son rapport au dopage financier du PSG et il a justifié ses attaques incessantes.

« Je critique le PSG car il ne génère pas l’argent pour avoir l’effectif qu’il a. Cela provoque une distorsion de concurrence dans l’économie du football européen. Cela ne correspond pas à du sponsoring réel. Comment le PSG peut nous expliquer qu’il a un effectif d’une valeur quasiment de 600 M€ ? S’il gagne la Ligue 1, il ne va pas gagner plus de 45 M€… C’est impossible. J’ai invité le président du PSG (Nasser al-Khelaïfi) et celui de la Ligue française (Vincent Labrune) pour leur montrer les chiffres que nous avons et où sont les irrégularités. Ils ne m’ont pas répondu. Ils sont rapides pour me critiquer, pas pour me répondre. Je peux montrer, chiffres à l’appui, les tricheries vis-à-vis du fair-play financier, qui n’a pas encore été changé. Avant Messi, le PSG avait un sponsoring 40% plus important que celui de Manchester United… Il y a nue valeur de marché… Que Messi et Neymar restent au PSG, ça m’est égal. C’est seulement que tout cela fait beaucoup de mal au football européen. »

Mais que les supporters du PSG se rassurent : ces attaques devraient bientôt prendre fin. En effet, le fair-play financier sera repensé pour justement permettre le dopage financier en vigueur à Paris mais aussi à Manchester City. Javier Tebas ne pourra donc plus s'appuyer dessus pour justifier ses critiques…

Le FPF bientôt en faveur du PSG face à Tebas ?

Dans L'Equipe du jour, le président de la Liga, Javier Tebas, justifie une nouvelle fois ses attaques incessantes à l'encontre du dopage financier opéré par le Qatar au PSG. Mais le quotidien sportif annonce que le FPF sera bientôt repensé pour justifier les actions de l'Etat pétrolier.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet