Joie des Parisiens après le deuxième but contre AuxerreCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

PSG : les notes de Parisiens au petit trop mais larges vainqueurs de l'AJ Auxerre

Désireux de ne pas se blesser à une semaine de la Coupe du monde, les joueurs du PSG n'ont pas forcé leur talent contre l'AJ Auxerre mais ils se sont tout de même largement imposés (5-0), confortant ainsi leur place de leader de la Ligue 1.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Gianluigi Donnarumma (6) : Le portier italien n'a pas été énormément sollicité mais a très bien fait son boulot. Solide devant Niang (17e), attentif devant Sinayoko (21e) et réactif devant Perrin (72e), l'ex-gardien du Milan a vécu un après-midi tranquille.

Achraf Hakimi (6) : Longtemps, le Marocain a souffert de la comparaison avec Nuno Mendes, ultra actif dans son couloir gauche. Défensivement comme offensivement, l'ancien du Real Madrid a d'abord été très neutre. Puis il a mis le turbo pour déclencher un superbe appel et finir avec beaucoup de sang froid (57e). Reste qu'on attend plus de lui, à l'image de son ballon perdu sur une superbe ouverture de Neymar (68e).

Nordi Mukiele (6) : L'ancien défenseur de Leipzig a affiché beaucoup de sérieux et d'autorité (7e, 21e, 69e), avec une vraie capacité à défendre en avançant. Auxerre ne s'est pas montré très menaçant, mais le Tricolore a bien fait ce qu'il a eu à faire.

Sergio Ramos (6,5) : A gauche de la défense centrale, l'Espagnol a fait parler sa qualité de jeu long sur plusieurs diagonales bien senties. L'ancien Madrilène a lui aussi mis beaucoup d'intensité dans ses duels (56e), notamment dans les airs (63e) et dégagé beaucoup de sérénité. Remplacé par Presnel Kimpembe (75e).

Nuno Mendes (7) : D'entrée de jeu, le Portugais a donné le ton avec une première percussion (2e). S'il est encore brouillon par moments, ce n'est pas ce qu'on retiendra de lui ce dimanche, puisqu'il a offert deux passes décisives à Kylian Mbappé (11e) et Carlos Soler (51e), avec une belle percussion balle au pied avant cette dernière.

Carlos Soler (6,5) : Le genre de prestation très difficile à juger. Pendant plus d'une mi-temps, le milieu espagnol a été le Parisien qui a touché le moins de ballons, et n'a quasi rien montré. Puis, en six minutes, il a tué tout suspense : un but de la tête d'abord (51e), une ouverture parfaite pour Hakimi ensuite (57e). Sans compter qu'il était aussi au tout début de l'action de l'ouverture du score (11e). Discret mais décisif. Remplacé par Renato Sanches (61e), buteur 20 minutes plus tard (81e).

Danilo Pereira (6) : Positionné en sentinelle, le Portugais s'est parfois positionné entre les deux centraux avec le même sérieux que lors de la majorité de ses sorties cette saison. Dans ses jaillissements (8e, 28e), ses anticipations (31e) ou sa présence dans les airs, le polyvalent milieu de terrain rassure. L'une des vraies valeurs sûres de cette première partie de saison.

Marco Verratti (5) : Quelques passes ratées, moins de réussites dans ses tacles glissés : le milieu italien était presque un joueur "classique" ce dimanche. Le danger est souvent venu des côtés et l'ancien de Pescara n'a pas eu l'occasion de mettre ses attaquants sur orbite avec ses ballons dans le dos de la défense. Reste qu'il a, encore une fois, été le joueur à toucher le plus de ballons. Remplacé par Warren Zaïre-Emery (82e).

Neymar (5) : Le Brésilien a touché beaucoup de ballons, obtenu des fautes. Mais son influence sur le jeu et les occasions fut moins nette que d'habitude. Sa magnifique ouverture pour Hakimi aurait mérité qu'elle soit mieux exploitée (68e). Remplacé par Hugo Ekitike (75e), passeur décisif (81e) puis buteur (84e) après son entrée.

Lionel Messi (5,5) : On a vu l'Argentin sur l'action de l'ouverture du score, avec un superbe ballon piqué à l'avant-dernière passe (11e). Puis il a, pour la énième fois, touché le poteau sur une frappe enroulée du gauche (66e). Entre-temps, l'ancien du Barça a livré une prestation discrète, avec plus de déchets que d'habitude dans ses ouvertures. Remplacé par Pablo Sarabia (75e).

Kylian Mbappé (6) : Comme ses deux compères d'attaque, il a eu un rayonnement moins important qu'à l'accoutumée. Mais au cœur d'une première période où on l'a vu disponible et volontaire, le Français a rapidement ouvert le score, en reprenant parfaitement un centre tendu de Nuno Mendes (11e). Son 12e but de la saison en Ligue 1.

Pour résumer

Désireux de ne pas se blesser à une semaine de la Coupe du monde, les joueurs du PSG n'ont pas forcé leur talent contre l'AJ Auxerre mais ils se sont tout de même largement imposés (5-0), confortant ainsi leur place de leader de la Ligue 1.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.