Paul Pogba (Juventus)
Paul Pogba (Juventus)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
COUP DE THÉÂTRE

Equipe de France, Juventus, PSG : nouveau rebondissement de taille dans l’affaire Pogba !

Selon une information du Parisien, Mathias Pogba a reconnu lors de sa garde à vue avoir été à l'initiative de la vidéo menaçant son frère Paul, milieu de terrain de la Juventus Turin. L’affaire rebondit.

Zapping But! Football Club Top 10 : les joueurs les plus fidèles en Ligue 1

Nouveau coup de théâtre dans l’affaire Pogba. Comme annoncé par Le Parisien hier soir, Mathias Pogba a reconnu lors de sa garde à vue avoir été à l'initiative de la vidéo publiée le 27 août qui promettait des « révélations » sur son frère Paul et qu'il n'avait donc pas été téléguidé par les maître-chanteurs.

Ces aveux contredisent les propos de Paul Pogba lors d'une audition par les enquêteurs. Le champion du monde avait estimé que Mathias était « sous la pression » des personnes voulant lui soutirer de l'argent. La semaine dernière, ce dernier, par la voix de son ancien avocat, s'était dit « totalement étranger à toute manoeuvre d'extorsion à l'égard de son frère. »

Selon RMC Sport, l'enquête s'est accélérée du côté des enquêteurs ces derniers jours car ils avaient une crainte que l'un des individus interpellés depuis mardi puisse s'enfuir à l'étranger. Pour rappel, Mathias Pogba est entendu depuis mercredi dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le 2 septembre à Paris à la suite d'une plainte déposée le 16 juillet par le milieu de la Juventus, qui dénonce des tentatives d'extorsion entre mars et juillet 2022 se chiffrant à 13 millions d'euros.

Pour résumer

Selon une information du Parisien, Mathias Pogba a reconnu lors de sa garde à vue avoir été à l'initiative de la vidéo menaçant son frère Paul, milieu de terrain de la Juventus Turin. L’affaire rebondit de manière inattendue.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.