Credit Photo - Rhett Lewis
par Publi-Rédactionnel
COUPE DU MONDE

Football : 11 villes qui n’installeront pas d’écran pour la Coupe du Monde au Qatar

Alors que la Coupe du Monde au Qatar approche à grands pas, on fait le point sur les villes qui ont décidé de ne pas rediffuser les matchs sur écrans.

Zapping But! Football Club TOP 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 Uber Eats

Alors que la Coupe du monde au Qatar approche à grands pas, de nombreux supporters devront se contenter d’un bar ou de leur propre canapé pour assister aux matchs. En effet, plusieurs villes ont d’ores et déjà annoncé qu’elles ne diffuseraient pas les rencontres sur les écrans géants. Quelles sont les villes concernées ? Quelles sont les raisons de cette décision ? On vous dit tout.

Lille : un choix adopté à l’unanimité

Deux mois avant le coup d’envoi, le Conseil municipal a effectivement indiqué dans un tweet qu’il ne comptait pas soutenir cette coupe du monde. La ville ne se mettra pas non plus aux couleurs de l’événement tant attendu par les supporters ou autres passionnés de paris foot. En conséquence de ces déclarations, plusieurs appels à ne pas suivre la Coupe du monde, critiquée sur les droits humains, ont été lancés en France. En effet, d’après le Conseil municipal, il serait indigne de fêter l’événement, alors que des milliers de travailleurs migrants sont décédés sur le chantier qatari.

Strasbourg : siège de la Cour européenne des droits de l’homme

Pour Jeanne Barseghian, maire écologiste de Strasbourg, c’est inimaginable de ne pas entendre les nombreuses alertes des Organisations non gouvernementales. Outre l’aspect écologique, les alertes dénonçant principalement les abus et surtout l’exploitation des travailleurs immigrés ne peuvent pas être oubliées. « (…) la capitale européenne, siège de la Cour européenne des droits de l’homme, ne peut décemment pas cautionner ces maltraitances » avait déclaré la maire lors d’un entretien avec France 3.

Marseille, Bourg-en-Bresse, Rodez… : de grandes villes aux valeurs ancrées

Marseille, lieu de rencontre des supporters et de paris football, la ville a, elle aussi, décidé de ne pas installer d’écrans. En effet, la municipalité s’est engagée à construire une ville plus verte avec des valeurs de partage et de solidarité. De ce fait, il serait alors impossible, pour le maire de la ville, de soutenir un événement « qui s’est progressivement transformé en catastrophe humaine et environnementale ». D’autres villes, comme Rodez ou encore Reims, se sont également rangées de ce côté.

Bordeaux, Lyon et Nancy : la question environnementale

Les critiques sur le volet écologique ont par ailleurs convaincu la plupart des municipalités. La ville de Nancy a souligné dans un communiqué l’indigne « décalage » de « l’usage des huit stades climatisés durant cette coupe de monde (…) avec les enjeux de transition écologique ». Effectivement, à l’heure ou pour une bonne partie du monde, il est recommandé de réduire la consommation d’Énergie, l’utilisation de climatisations à ciel ouvert ne semble pas appropriée.

La Belgique : de nombreuses villes belges aussi concernées

Il n’y aura pas non plus de paris foot du côté de nos amis belges. Hainaut, Tubize, Liège, et bien d’autres ne diffuseront pas les matchs en extérieur. Les villes ne veulent en aucun cas chauffer d’habituels chapiteaux ou consommer davantage d’électricité. En outre, les plus grandes métropoles s’accordent à dire qu’un tel événement entraînera également d’innombrables déplacements aériens et terrestres, pour un bilan carbone catastrophique. Pour l’heure, d’autres villes ne se sont pas encore prononcées. Certaines attendent de voir le parcours des bleus avant de prendre leur décision.

En bref

De plus en plus de villes décident de ne pas rediffuser les matchs de la prochaine Coupe du monde au Qatar sur grands écrans. Lille, Strasbourg, Marseille, Bourg-en-Bresse, Rodez, Bordeaux, Lyon, Nancy, Hainaut, Tubize, Liège... Respect des droits de l'homme, impact environnemental : les raisons sont variées.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.