Anthony BriançonCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
FEU ROUGE CHEZ LES VERTS

ASSE : Briançon fait le dos rond et décrète l'union sacrée

Le capitaine des Verts ne désarme pas. Il s'en remet au travail et à une plus grande solidarité de l'équipe...

Zapping But! Football Club ASSE : les Verts sans cellule de recrutement, un problème ?

But ! : Anthony, quels sont vos sentiments après cette défaite contre le Paris FC (0-2) ?

Anthony BRIANCON : On est très déçus de la situation. Ce n'est pas ce qu'on veut pour ce club là. Il mérite tellement mieux que ce classement, que ce que l'on produit. Il faut réagir. Il n'y a que le travail pour débloquer la situation.
 

Vous avez encore fait des cadeaux sur les buts encaissés...

Je ne sais pas. Il faudrait revoir tout ça. Mais ça ne sert à rien de pointer untel ou untel. C'est un ensemble. C'est collectif.

 

Le public vous a tourné le dos mais vous avez quand même tenu à aller le féliciter...

C'est normal. Il faut assumer ! Ils nous ont soutenus jusqu'à la fin, ils ont poussé. On est déçus pour tout le monde. Ils sont déçus mais nous aussi.

 

Quelles sont les remèdes ?

Il faut se servir de ce match. On va l'analyser, pour comprendre ce qui n'a pas fonctionné, ce qu'il faudra corriger. Ça ne sert à rien d'analyser à chaud. Avec la déception, on pourrait dire des choses et le regretter.

 

La situation devient critique au classement...

On le lâchera pas. On s'était beaucoup parlé après Sochaux. On s'était dit beaucoup de choses. Il y a cette contre performance mais on va se remettre au travail. On va bien récupérer, on va se poser. On a une semaine pour préparer le déplacement à Amiens. Il faut rester soudés, solidaires, encore plus.

 

Pour résumer

"On le lâchera pas, soutient Briançon. On s'était beaucoup parlé après Sochaux. On s'était dit beaucoup de choses. Il y a cette contre performance mais on va se remettre au travail. On va bien récupérer, on va se poser. On a une semaine pour préparer le déplacement à Amiens. Il faut rester soudés, solidaires, encore plus."

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.