Les Verts de Green, Pétrot et Briançon sont toujours relégablesCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
TOUJOURS DANS LE ROUGE

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « Des retrouvailles ratées, des Verts toujours relégables et un climat qui reste pesant »

L'ASSE n'a pu faire mieux que match nul samedi face à Grenoble (2-2). Un résultat décevant, dans une ambiance morose, les Magic Fans ayant quitté le kop nord suite à un désaccord avec la sécurité...

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

Brice Maubleu a été l'homme de ce match entre l'ASSE et Grenoble que Laurent Batlles refusait de considérer comme un « petit derby ». Contrairement à Etienne Green, qui a encaissé deux buts sur les deux seuls tirs cadrés du GF38, le gardien isérois a flambé, avec notamment un gros arrêt sur une tête à bout portant d'Ibrahima Wadji, à l'entame du dernier quart d'heure. Il y avait alors 2-1 pour les Verts, qui aurait dû bénéficier d'un penalty sur cette action pour une main d'un défenseur grenoblois, et un corner a finalement permis à la formation de Vincent Hognon de revenir à 2-2. « On aurait dû tuer le match », ont tous les deux pesté Hognon et Batlles après la rencontre. Mais avec 26 tirs contre 4, c'est bien l'ASSE qui peut avoir des regrets.

 

Une défense toujours aussi fragile, Krasso qui ne marque plus et des Magic Fans en colère

 

Une ASSE complètement passée à côté de sa première mi-temps, à l'image du jeune Benjamin Bouchouari, fautif sur l'ouverture du score. Une ASSE qui avait renversé la vapeur au retour des vestiaires, bien plus conquérante, grâce à deux buts de Dylan Chambost et Anthony Briançon. Mais c'était donc sans compter sur Maubleu, sur la main oubliée par l'arbitre et ce corner fatal... Comme Wadji, Jean-Philippe Krasso n'a pas concrétisé une grosse occasion en fin de match, et cela fait à présent quatre journées qu'il ne marque plus. Victor Lobry aussi a eu une balle de match sur la fin, ce qui l'empêchait d'être satisfait de son entrée en jeu, pourtant très bonne. « On doit être plus méchants », regrettait-il. « On est en progrès mais il y a encore de gros réglages à faire », soutenait quant à lui Briançon. Batlles ne disait pas autrement en affirmant, comme après la défaite à Guingamp (1-2), qu'il est difficile de gagner des matches quand on encaisse deux buts... Une constante à l'ASSE cette saison. Si les Verts ont livré une deuxième mi-temps de bonne facture, cela n'a pas suffi pour battre une équipe de Grenoble pourtant limitée. Avec ce match nul, ils restent relégables avant d'aller à Sochaux lundi prochain. Mais ce que l'on retiendra aussi de ce retour du public à Geoffroy-Guichard, 125 jours après Auxerre, c'est que la tension reste vive entre la direction et les Ultras. Plutôt qu'encourager leur équipe, les Magic Fans ont préféré afficher leur mécontentement en quittant le kop nord suite à un problème de tambours refusés par les autorités. L'intervention de Batlles s'est avérée vaine. Et la menace d'un nouveau retrait de 3 points plane, vu ce climat de défiance toujours aussi pesant.

Pour résumer

ce que l'on retiendra aussi de ce retour du public à Geoffroy-Guichard, 125 jours après Auxerre, c'est que la tension reste vive entre la direction et les Ultras. Plutôt qu'encourager leur équipe, les Magic Fans ont préféré afficher leur mécontentement en quittant le kop nord suite à un problème de tambours refusés par les nouveaux responsables de la sécurité du stade. L'intervention de Batlles s'est avérée vaine...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.