ASSE : Puel s’évite un sérieux problème, Bouanga passe entre les gouttes
Denis Bouanga (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DÉROGATION

ASSE : Puel s’évite un sérieux problème, Bouanga passe entre les gouttes

Si des dérogations seront possibles pour libérer certains internationaux pendant la trêve, l’ASSE ne compte pas donner le feu vert aussi facilement. Explications.

Zapping But! Football Club ASSE : le debrief du match face à Bordeaux

La bonne nouvelle est tombée en fin de matinée. Le ministère des Sports a décrété « que les internationaux de retour de compétition officielle hors UE avec leur équipe nationale, française ou étrangère, sont exemptés de septaine dès lors que le respect d’un strict protocole sanitaire et médical est garanti (bulle + test PCR quotidien au retour en club). Ils pourront donc s’entraîner et jouer sans application d’un délai de sept jours. »

Si l’OL et le PSG devraient permettre à des joueurs concernés de filer en sélection pendant la trêve, la situation est plus délicate à l’ASSE. Contactés par Le Progrès, les Verts estiment « que la problématique reste la même » puisque « les joueurs doivent emprunter un vol privé » pour se rendre en sélection. 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

Un avion affrété par le Gabon pour Bouanga ?

L’opération a donc un coût qui ne pourra pas être pris en charge par toutes les nations, notamment africaines. « Seul Denis Bouanga, dont le Gabon est en discussion pour affréter un avion privé à ses joueurs, pourrait quitter la Loire », assure le quotidien régional. Cela voudrait dire qu’Harold Moukoudi et Yvan Neyou (Cameroun), Pape Cissé (Sénégal) ou encore Wahbi Khazri (Tunisie) pourraient rester à L’Étrat.