Benjamin BouchouariCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CONFIDENCES

ASSE : Rodez, son intégration, sa complicité avec Wadji... Benjamin Bouchouari s'est confié

Benjamin Bouchouari était en conférence de presse ce jeudi à L'Etrat. Il s'est notamment confié sur son intégration et bien sûr sur le match contre Rodez samedi.

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

But ! : Benjamin, que pensez-vous de la situation de l'ASSE ?

Benjamin BOUCHOUARI : C'est compliqué. Je pense que c'est aussi bon pour moi, ça endurcit, je suis encore jeune. On veut aller plus haut, on veut remonter au classement mais c'est difficile.
 

Vous gardez confiance ?

Oui. On a confiance en nous. Ça va venir !
 

Quel est le problème ?

Je pense qu'on travaille bien. Le problème, c'est nous sur le terrain, ça commence par les duels. Mais on va s'améliorer.
 

Est-ce mental ?

Non, je ne pense pas.
 

Vous n'aviez pas dû imaginer un tel début de saison...

Non. Personne n'avait imaginé ça, je pense. C'est comme ça !

 

Le club correspond à ce que vous aviez imaginé ?

Oui. A part qu'on joue le maintien. Mais les supporters sont magnifiques. Ils nous soutiennent. Ça fait du bien. Maintenant c'est à nous, sur le terrain, de faire en sorte que tout aille mieux.
 

« Mon adaptation se passe bien. Je parle un peu français, c'est plus facile pour moi. Je me sens de mieux en mieux. »
 

Le match de Rodez s'annonce très important, c'est le dernier avant la Coupe du monde...

Il est très important oui. Ça va le faire !
 

Comment se passe votre adaptation ?

Mon adaptation se passe bien. Je parle un peu français, c'est plus facile pour moi. Je me sens de mieux en mieux.

 

Le championnat de L2 est plus physique qu'aux Pays-Bas...

C'est physique oui. C'est un niveau supérieur. Mais ça va aller. Ce n'est pas un problème.

 

Que vous demande le coach ?

De récupérer les ballons et de jouer mon jeu.

 

Quel est votre poste préféré ?

J'aime bien jouer plus bas, devant la défense. Mais plus haut, ce n'est pas un problème.
 

Avec qui avez-vous le plus d'affinités sur le terrain ?

Avec tout le monde.
 

Et en dehors ?

Je suis souvent avec Ibrahima Wadji. On est arrivés en même temps. On est souvent ensemble. Il m'aide beaucoup.
 

Que faites-vous en dehors du foot ?

On mange ensemble. Je vais chez lui.
 

Il cuisine bien ?

(il sourit) C'est surtout sa femme !

 

Pour résumer

Benjamin Bouchouari était en conférence de presse ce jeudi à L'Etrat. Il s'est notamment confié sur son intégration et bien sûr sur le match contre Rodez samedi. "Mon adaptation se passe bien. Je parle un peu français, c'est plus facile pour moi. Je me sens de mieux en mieux", a-t-il glissé.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.