Timothée Kolodziejczak
Timothée KolodziejczakCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
GARDE RAPPROCHEE

ASSE : tête de turc des supporters, Kolodziejczak voit ses soutiens sortir de l'ombre

Touché mentalement et sur le flanc pour ASSE - Reims, Timothée Kolodziejczak voit ses amis sortir du silence dans la presse.

Zapping But! Football Club ASSE : Les verts peuvent-ils éviter les barrages ?

Absent face à Reims ce soir car blessé, il est peu probable que Timothée Kolodziejczak ne rejoue un match avec l'ASSE d'ici à la fin de saison. Libre de tout contrat en juin, le défenseur cristallise à lui seul la colère des supporters. Un bouc émissaire que ses proches ont quand même tenté de défendre dans L'Equipe.

Proche de lui depuis leur passage commun à l'OL, Mathieu Bodmer évoque une grande souffrance chez son ami : « Cela lui a fait mal de faire ça à son club, à qui il donne tout. « Kolo », c'est mon petit frère, un mec entier, sincère, pas un tricheur ».

« Timo s'en ira en fin de saison avec un sentiment de gâchis »

Du côté de son agent Jean-Christophe Cano, le ton est aussi fataliste avec quelques explications sur cette saison noire : « Timo s'est retrouvé en difficulté dans le jeu parce qu'il a été déplacé au poste de latéral gauche. Il a aussi été gagné par une certaine usure et lassitude au regard de la situation du club depuis plusieurs saisons. A force de prendre des vagues, la digue se fissure. Les gens n'ont pas conscience de tout ce qu'il a enduré depuis le départ de Jean-Louis Gasset. Timo s'en ira en fin de saison avec un sentiment de gâchis ».

Du côté des supporters, échaudés par les trois dernières saisons terribles vécues par les Verts avec « Kolo », pas sûr qu'on pardonne un jour à l'ancien Sévillan cette fin d'aventure en eau de boudin...

Kolodziejczak touché, ses proches parlent

Touché par la situation de l'ASSE et ses dernières performances, Timothée Kolodziejczak peut encore compter sur quelques soutiens pour le faire sortir de sa torpeur. Pas sûr que cela ne suffise à ce que son aventure dans le Forez se termine bien...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.