Romeyer et Caiazzo à l'ASSE
Romeyer et Caiazzo à l'ASSECredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
GÉANT À BULLES

ASSE : un mastodonte se met en place et fonce vers le rachat du club !

L’intrusion des Russes de TSI dans le possible rachat de l’ASSE a définitivement convaincu l’homme d’affaires Serge Bueno que l’ASSE devait rester sous pavillon français. Un plan solide se met en place.

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

Ce n’est pas pare qu’on parle beaucoup de l’éviction de Claude Puel et de son remplaçant à venir sur le banc de l’ASSE que le rachat doit être occulté. Hier, Olivier Markarian a ainsi l’église au centre du village en vidant son sac sur sa candidature. Il n’est pas le seul.

Nouveau sponsor de l'ASSE avec sa société Smart Good Things, Serge Bueno travaille en coulisses pour prendre une part importante dans l’histoire. Selon L’Équipe, il devrait même se rallier sous peu au projet de Markarian. Des discussions entre les deux hommes ont eu lieu et elles seraient sur le point d’aboutir favorablement. Il s’agirait alors d’un renfort de poids pour Markarian.

Avant de lancer Smart Good Things, le quotidien sportif rappelle que Bueno a fait fortune en créant Sodastream, devenu un géant de la machine à gazéifier l’eau en 2005... avant de la vendre en la vendant à PepsiCo pour 3,2 milliards de dollars en 2018 ! « Pour formuler son offre de rachat conjointe, Bueno devrait notamment s’appuyer sur un fonds d’investissement basé en Suisse et, en cas de rachat des Verts, en laisser la présidence à Markarian », conclut L’Équipe. Forcément cette double candidature aurait plus de poids aux yeux des actuels dirigeants de l’ASSE.

Pour résumer

L’intrusion des Russes de TSI dans le possible rachat de l’ASSE a définitivement convaincu l’homme d’affaires Serge Bueno que l’ASSE devait rester sous pavillon français. Un plan solide se met en place avec Olivier Markarian.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert