Jimmy GiraudonCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUE

ASSE : un tweet aurait mis le feu en interne !

Un dirigeant de l'ASSE aurait contacté Mohamed Toubache-Ter pour lui dire que l'un de ses tweets concernant Jimmy Giraudon avait été mal perçu en interne. L'insider avait fustigé le défenseur central, expulsé contre Rodez (0-2) pour un coup de sang.

Zapping But! Football Club TOP 10 des meilleurs buteurs de Ligue 2 BKT

La situation est explosive à l'AS Saint-Etienne, dernière de Ligue 2 après 15 journées. Il y a des tensions en interne, entre les supporters et les dirigeants, entre les dirigeants et Laurent Batlles... La réunion de lundi après-midi était censée aplanir certains différends mais l'on se rend compte que le feu est partout dans la maison verte. Surtout que la paranoïa commence à s'installer. Ainsi, après notre correspondant, Laurent Hess, qui avait eu droit à des remontrances de la part du directeur de la communication du club en raison d'articles jugés trop sévères, c'est Mohamed Toubache-Ter qui a eu droit à un coup de fil orageux. 

L'insider a écrit sur Twitter : "Ubuesque, délirant, sidérant. On m’a contacté ce matin (lundi) pour me parler d’un de mes tweets datant de samedi fin d’après-midi sur la situation de l’ASSE. On m’a expliqué que mon tweet était virulent et provoquait des réactions très dures…". Après la défaite contre Rodez (0-2), Toubache-Ter avait allumé les Verts ("Mon erreur (mea-culpa) est d’avoir pu penser qu’un très bon coach comme Batlles allait rendre des joueurs moyens… bah bons. La vérité et je le répète : ce sont des joueurs qui n’ont aucun amour propre, zéro état d’esprit et surtout ce sont des joueurs plus que moyens."), et plus particulièrement Jimmy Giraudon ("Son attitude est une honte ! En plus d’être mauvais, c’est une trahison à l’endroit d’un coach qui l’a fait venir. Une trahison à l’égard de ses coéquipiers !! Sportivement, IMPARDONNABLE !!"). Des mots forts qui n'ont visiblement pas plus. Sans doute que l'insider s'est vu adresser les mêmes reproches que Laurent Hess, à savoir une déstabilisation d'un club déjà bancal...

Pour résumer

Un dirigeant de l'ASSE aurait contacté Mohamed Toubache-Ter pour lui dire que l'un de ses tweets concernant Jimmy Giraudon avait été mal perçu en interne. L'insider avait fustigé le défenseur central, expulsé contre Rodez (0-2) pour un coup de sang.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.