Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
SERPENT DE MER...

ASSE : vente du club... Caiazzo enfin prêt à accélérer, vraiment ?

L'intérêt du groupe Blockapital et de son propriétaire Jean Lecler pourrait relancer le dossier de la vente de l'ASSE. Ce projet là prévoit une tokenisation du club.

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

Le sujet est sensible... Depuis des mois maintenant, la vente du club provoque l'impatience et le courroux des supporters des Verts. Le dossier traîne avec des candidats, plus ou moins déclarés, qui ont tous été recalés, à l'instar du Prince Ravichak, de l'Américain David Blitzer ou encore d'Olivier Markarian, sponsor des Verts depuis des années via la société Markal, qui avait formulé une offre concrète aux deux présidents l'hiver dernier. L'ASSE tombée en Ligue 2, le dossier semblait à l'abandon. L'Equipe certifiait même que le duo Caiazzo-Romeyer n'avait plus l'intention de vendre, le mois dernier. Selon nos informations, le cabinet d'audit KPMG, chargé de surveiller la crédibilité des candidats, il y a encore quelques semaines, n'avait plus aucun dossier à étudier. Or, une nouvelle rumeur, dévoilée par But !, a vu le jour la semaine dernière, dans le Forez, où l'intérêt prononcé d'un repreneur était évoqué.

Blockapital mise sur une levée de fonds de 100 M€ d'ici décembre

Jeudi dernier, Poteaux Carrés en a dit plus sur ce candidat. Il s'agit de Blockapital, un acteur de l'investissement immobilier par tokenisation, qui souhaiterait une levée de fonds de 100 M€ pour racheter l'ASSE, via 1 million de jetons (token) de 100€. « Cette levée de fonds est prévue jusqu'à la fin du mois de décembre 2022 et doit permettre le rachat des parts, le remboursement de la dette, l'investissement sur le marché des transferts, la trésorerie, la gestion du centre de formation et des féminines... », annonce le site. Blockapital débarquerait avec la volonté de faire du trading, ce que son propriétaire Jean Lecler, un trentenaire français, autodidacte, expliquait sur la page de présentation de Blockapital... avant de retirer le passage lié à son intérêt pour l'ASSE suite aux révélations de Poteaux Carrés…

Caiazzo OK pour vendre à 30 M€, Romeyer plus sceptique

Dans cette présentation, on apprend que Lecler réside en France, en Suisse mais aussi à Dubaï, où Bernard Caiazzo s'est installé depuis deux ans. On apprend aussi que la société Blockapital a été créée en juin 2022, avec un capital de... 300 € ! De quoi s'interroger sur le sérieux de l'affaire... Et ce n'est pas tout. Poteaux Carrés croit en effet savoir que des informations erronées ont été transmises à Blockapital... « On a pu y lire que l'effectif stéphanois comptait de nombreux actifs en son sein comme Harold Moukoudi, valorisé à 10M€ (et parti pour 0€ cet été), Adil Aouchiche, valorisé à 7M€ (et parti pour 0€ cet été), Arnaud Nordin, valorisé à 9M€ (et parti cet été en fin de contrat), Denis Bouanga, valorisé à 12M€ (et vendu cet été pour 3 fois moins), Yvan Neyou, valorisé à 7M€ (et prêté sans OA chez le dernier de D2 espagnole). » Ces données sont en fait celles du document que l'ASSE avait fait passer aux éventuels investisseurs l'an dernier et qui n'auraient donc pas été réactualisées. Sauf que depuis, le club a été relégué en L2. Ce qui rend d'autres informations obsolètes, dont celles-ci : « Malgré la COVID, l’ASSE maintient sa stratégie de croissance et ses objectifs pour 2021/22 », et « Aujourd’hui, l’ASSE participe régulièrement à des compétitions européennes ».

Plutôt compliqué en étant en L2... Pour autant, l'intérêt de Blockapital est réel et selon nos informations, un accord aurait même déjà été signé entre Lecler et Caiazzo sur les modalités de l'opération de tokenisation. Caiazzo aurait signé un accord de vente à hauteur de 30 M€. Mais Roland Romeyer, lui, serait moins enthousiaste que son associé. Il attendrait d'y voir plus clair sur les moyens que pourrait avoir Blockapital et Lecler pour le rachat de ses parts…

Caiazzo avancerait aussi avec des Américains

Notre site avait fait l'écho, la semaine dernière, d'une rumeur faisant état de contacts entre Bernard Caiazzo et de nouveaux investisseurs. Il ne s'agirait pas de Blockapital mais de discussions avec un groupe d'investisseurs américains. Ce qui semblerait confirmer la volonté de se retirer du président du conseil de surveillance, lui qui vit à Dubaï, qui n'est plus venu à Saint-Etienne depuis deux ans et qui a déjà renoncé à ses fonctions au sein des instances.

Pour résumer

L'intérêt de Blockapital est réel et un accord aurait même déjà été signé entre Lecler et Caiazzo. Caiazzo aurait donné son accord pour une vente à hauteur de 30 M€. Mais Roland Romeyer, lui, serait moins enthousiaste que son associé. Il attendrait d'y voir plus clair sur les moyens que pourrait avoir Blockapital et Lecler pour le rachat de ses parts.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.