ASSE – Mercato : Buisine vole au secours de Romeyer pour relancer le dossier Mostafa Mohamed
Jean-Luc BuisineCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
TRANSFERTS

ASSE – Mercato : Buisine vole au secours de Romeyer pour relancer le dossier Mostafa Mohamed

Alors que le dossier Mostafa Mohamed, l'attaquant convoité par l'ASSE, a pris une mauvaise tournure pour les Verts, le club tente de rattraper le coup.

Zapping But! Football Club ASSE : le debrief du match face au FC Metz

Voilà plusieurs semaines maintenant que l'intérêt de l'ASSE pour Mostafa Mohamed a filtré. Mais il est difficile de prédire que ce dossier allait devenir un véritable feuilleton. Dernier épisode en date, la position radicale de Zamalek, mais aussi du joueur lui-même, suite aux propos de Roland Romeyer.

Alors que le président du directoire de l'ASSE, sur une chaîne égyptienne, a clairement pointé du doigt l'influence néfaste de quelques intermédiaires du dossier, le club égyptien l'a très mal pris, tout comme le joueur, ce qui semblait donner un tournant définitif aux négociations.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'ASSE

Buisine défend une mauvaise traduction

Mais dans les colonnes de Btolat, le responsable du recrutement de l'ASSE, Jean-Luc Buisine, tente de calmer le jeu. « Il y a eu un malentendu dû à une erreur de traduction. Roland Romeyer est très contrarié par l'incompréhension de ses déclarations, car il faisait référence aux agents qui ont essayé d'obtenir une commission de sa part et qui lui ont menti pour conclure l'affaire. »

Buisine assure en effet que Zamalek n'a nullement été visé par les critiques de Romeyer dans sa prise de parole publique. « Le président de Saint-Etienne n'a jamais voulu viser, dans ses déclarations, le conseil d'administration de Zamalek. » A voir désormais si cela s'avérera suffisant pour relancer le dossier.

Buisine défend une mauvaise traduction

Mais dans les colonnes de Btolat, le responsable du recrutement de l'ASSE, Jean-Luc Buisine, tente de calmer le jeu. « Il y a eu un malentendu dû à une erreur de traduction. Roland Romeyer est très contrarié par l'incompréhension de ses déclarations, car il faisait référence aux agents qui ont essayé d'obtenir une commission de sa part et qui lui ont menti pour conclure l'affaire. »

Buisine assure en effet que Zamalek n'a nullement été visé par les critiques de Romeyer dans sa prise de parole publique. « Le président de Saint-Etienne n'a jamais voulu viser, dans ses déclarations, le conseil d'administration de Zamalek. » A voir désormais si cela s'avérera suffisant pour relancer le dossier.